Nouveau rival pour le Ford Ranger Raptor? - Actualités

Salons

Nouveau rival pour le Ford Ranger Raptor?

Nissan profite du SEMA Show à Las Vegas pour dévoiler une version assez inusitée de sa camionnette Frontier.

Sylvain Raymond

6 novembre 2019

Nissan

Au moment où plusieurs amateurs espèrent l’arrivée du Ford Ranger Raptor, Nissan profite du SEMA Show (de la Specialty Equipment Market Association) pour dévoiler une version assez éclatée de sa camionnette intermédiaire Frontier.

Ne vous faites pas de fausses joies, le véhicule ne risque pas d’entrer en production. Baptisée Nissan Frontier Desert Runner, cette version destinée à franchir les dunes de sable à grande vitesse hérite tout d’abord sous le capot du même moteur V8 qu’on retrouve à bord de son grand frère, le Nissan Titan.

À LIRE AUSSI :
Le Ford Ranger Raptor ne viendra pas en Amérique du Nord
La nouvelle génération du Nissan Frontier, c’est pour l’an prochain

Le V6 de 4,0 litres qui se trouve normalement dans le Frontier laisse donc place à un V8 de 5,6 litres que l’équipe de course de Nissan a grandement modifié en ajoutant notamment un turbocompresseur Garrett GTX3584RS, un refroidisseur intermédiaire et un échappement sport moins restrictif. Le moteur de ce bolide développe plus de 600 chevaux pour un couple de plus de 700 lb-pi. Toute cette puissance est envoyée aux roues arrière via une transmission manuelle à six rapports, ce qui ajoute au plaisir. Bien entendu, le véhicule dispose d’une suspension hautement modifiée et de plusieurs composantes de course qui ne lui permettraient pas de circuler sur nos routes. Quoi qu’avec tous les nids-de-poule…

 

Nissan en a aussi profité pour dévoiler un Titan enrobé d’accessoires, ainsi que la Global Time Attack TT 370Z racer, une version hautement modifiée du coupé sport de Nissan fin prête pour les compétitions en Time Attack, type de course où le pilote est seul contre la montre. Son moteur six cylindres de 3,7 litres a entièrement été préparé pour la cause, l’ajout de plusieurs composantes de course et d’un turbocompresseur lui permettant de développer plus de 700 chevaux.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
L’essai éclair de la Nissan Altima Platinum 2019.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer