Lexus se lance dans l’électrification à 100 % avec l’UX 300e 2020 - Actualités

Salons

Lexus se lance dans l’électrification à 100 % avec l’UX 300e 2020

Lexus a beau être l’un des premiers constructeurs automobiles à s’être lancé dans l’hybridation, il est en retard concernant l’électrification à 100 %. Au Salon de Guangzhou, Lexus se rattrape avec le dévoilement de l’UX 300e 2020.

Luc-Olivier Chamberland

25 novembre 2019

Lexus

Plusieurs le diront : il était temps. Lexus se lance enfin dans l’univers du véhicule électrique. Jouissant d’une longue expérience en hybridation, l’entreprise fait enfin le grand saut dans l’électrique avec l’UX 300e 2020.

Peut-être étions nous prophétiques, mais lors de l’émission RPM dédiée à l’essai de l’UX 250h, car nous avions clamé haut et fort que ce petit VUS serait un candidat idéal pour l’électrification. C’est maintenant chose faite, Lexus électrifie l’UX en sortant l’UX 300e 2020.

Malheureusement, pas un mot pour le moment sur son introduction en Amérique du Nord. Actuellement, il est réservé à l’Europe et la Chine pour 2020 et roulera au Japon à partir de 2021. Si Lexus nous le refuse, on considère qu’il s’agit d’une erreur stratégique importante, surtout pour un marché comme le Québec.

Esthétiquement, Lexus ne joue pas la carte de l’excentricité avec cette nouvelle version électrique. Il n’y a aucune distinction entre les 200, 250h et 300e si ce n’est de l’inscription ELECTRIC dans le bas des portières arrière du véhicule. Même pas de jantes inédites, rien. On confirme toutefois que le sous-bassement de l’UX 300e est presque entièrement recouvert afin d’optimiser l’aérodynamisme.

Même approche quant à la conception de la cabine. Seule l’instrumentation, dérivée de la version 250h, intègre plus d’informations quant à la gestion de la batterie. Pour le reste, on demeure fidèle aux UX ordinaires. Comme la mode l’impose, les acheteurs auront droit à une application mobile pour leur téléphone intelligent. Ils pourront connaître toutes les données concernant la gestion, l’état et le niveau de charge de la pile. Ils pourront également contrôler le démarrage, la climatisation, le chauffage de même que le dégivrage.

L’essentiel du véhicule est naturellement sa mécanique. On retire complètement toute forme de moteur thermique pour n’adopter que l’électrification. L’UX 300e développe 201 chevaux à partir de son unique moteur placé à l’avant. Il s’agit donc d’une stricte traction, pas d’AWD ici.

La pile fait foi de tout lorsqu’il est question d’autonomie. Lexus annonce une batterie lithium-ion de 54,3 kWh. Lexus prévoit une autonomie d’environ 400 kilomètres selon le mode d’évaluation NEDC. Dans notre réalité sous l’égide de l’EPA, si le modèle était disponible au Canada, on parlerait plutôt d’une autonomie de 335 kilomètres.

Il est particulièrement étrange que Lexus n’importe pas l’UX 300e en Amérique du Nord. La compétition arrive à grands pas, notamment avec le Volvo XC40 Recharge et l’annonce de Mercedes-Benz avec le EQB, un petit VUS 100 % électrique dérivé du GLB. Même si Lexus a le produit, il semble bien que l’entreprise soit déterminée à manquer le bateau de l’électrification en Amérique du Nord.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER:

VIDÉO : Capsule « Voiture d'occasion » : Lexus NX 200t 2015

Tags associés: Véhicules électriques, VUS électrique, Autonomie, Rabais gouvernemental, Bornes de recharge, Circuit électrique, Recharge rapide, Batteries, EV

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer