Hyundai présente la prometteuse i30 N Option à Paris - Actualités

Salons

Hyundai présente la prometteuse i30 N Option à Paris

Avec sa i30 N Option, Hyundai veut tâter le pouls des consommateurs qui s'intéressent au monde de la personnalisation automobile.

Vincent Aubé

3 octobre 2018

Newspress

La marque coréenne s’inspire notamment de BMW avec la présentation cette semaine, au Salon de Paris, de cette Hyundai i30 N Option. Cette prometteuse compacte de performance revêt une panoplie de pièces de performance ajoutées pour améliorer l’expérience à bord ou simplement bonifier l’apparence de la voiture.

À LIRE AUSSI : Prochain Kia Soul EV : l'autonomie devrait doubler

Hyundai a aussi dévoilé la version N de son i30 Fastback cette semaine. Cependant, cette variante plus affûtée de l’Elantra GT – l’i30 à hayon est identique ou presque à l’Elantra GT nord-américaine – ne viendra pas chez nous ; pas à court terme en tout cas.

D’ailleurs, même le penchant N de l’Elantra GT n’est pas destiné à notre marché, puisque Hyundai a décidé d’appliquer la recette N à la nouvelle Veloster. La bonne nouvelle avec cette i30 N Option, c’est que l’aile de performance N ne semble pas vouloir s’asseoir sur ses lauriers puisqu’elle veut maintenant tâter le pouls du public avec ces 25 pièces conçues pour agrémenter la récente i30 N.

Au menu, on parle de jantes de 20 pouces enveloppées par des pneumatiques plus agressives – parfaites pour un usage sur piste –, un système d’échappement à quatre embouts, un capot en fibre de carbone, un aileron arrière surdimensionné également réalisé dans le matériel ultraléger et même une grille de calandre ceinturée d’une ligne rouge.

À l’intérieur, le volant est enveloppé par du suède Alcantara, la planche de bord est habillée de composantes noir carbone, tandis que les sièges (plus légers que ceux d’origine) de la première rangée viennent se greffer à un nouveau pommeau pour le levier de vitesses et des pédales sport.

Cette stratégie n’a rien de surprenant. Après tout, le directeur de cette branche de performance N est nul autre qu’Albert Biermann qui était à la tête de l’aile M chez BMW. Et à ce niveau, les produits dérivés M n’ont plus besoin de présentation.

Il reste maintenant à savoir si Hyundai osera appliquer le même traitement à la Veloster N pour voir si le public nord-américain s’intéresse à cette ligne de pièces de performance N. Hyundai doit sûrement étudier l’option! Un dossier à suivre…

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer