CES : Indigo Flow/Flow Plus, le génie est dans les roues - Actualités

Salons

CES : Indigo Flow/Flow Plus, le génie est dans les roues

L’entreprise émergente Indigo profite du CES de Las Vegas pour faire la présentation des Flow et Flow Plus, les premiers véhicules à moteurs-roues à suspension intégrée.

4 janvier 2022

L’une des particularités de l’électrification réside dans le fait qu’on puisse se défaire de tous les paradigmes de conception habituels en lien avec l’automobile. La « start up » Indigo en fait la preuve une fois de plus en dévoilant les Flow et Flow Plus qui proposent des moteurs-roues à suspension intégrée. 

Après une débandade d’abandons de certains grands joueurs, il demeure encore plusieurs exposants au CES de Las Vegas, et certains attireront certainement l’attention comme c’est le cas d’Indigo.

Indigo Flow

Partage et commercial

Une petite entreprise émergente totalement inconnue de tous se pointe avec la présentation de deux interprétations d’un même produit : le Flow, pour les véhicules communautaires de partage, et le Flow Plus, strictement pour les services de livraison. Le design est étudié pour offrir à la fois un style distinctif et un aérodynamisme efficace en fonction de la configuration haute du pavillon de la carrosserie.

 

 

Indigo Flow

Design simple et efficace

À l’avant, le capot très court se montre plongeant. On note également l’absence d’une grille de calandre, superflue sur un véhicule électrique, et la présence de projecteur à DEL. De profil, on réalise que l’habitacle s’avance très loin sur l’essieu avant, ce qui le rend plus spacieux. L’accès à bord se fait par une porte coulissante de chaque côté. Le pavillon de toit, très long, offre une grande fenestration et un aménagement similaire à celui d’une Fiat 500L, ce qui facilite ainsi la visibilité du conducteur. À l’arrière, on ne réinvente pas la roue avec un feu transversal unique aussi à DEL.

Indigo Flow

Comme une McLaren F1

Dans l’habitacle, on réalise que les Flow n’ont pas une configuration habituelle en raison de la position centrale du conducteur. Comme il adopte une vocation commerciale et vise le transport de personnes ou d’objets, personne ne prendra place à côté du conducteur. Un peu à la McLaren F1 et à la Speedtail, le siège se retrouve derrière une planche de bord complète et entièrement numérique. De chaque côté, il y a un porte-gobelet de même qu’une plaque de recharge par induction pour téléphone intelligent.

Indigo Flow

À l’arrière

À l’arrière, l’accès est très facile en raison de la grande ouverture de la porte et du plancher plat et bas. Pour la version Flow, on découvre une banquette pour deux ou trois personnes, alors que le Flow Plus laisse l’aire de chargement libre pour un usage commercial. Le président de l’entreprise, Will Graylin, explique l’avantage de cette approche : « Comme il n’y a ni transmission ni moteur entre les roues, l’Indigo Flow se permet un seuil bas qui alloue plus d’espace de chargement que n’importe quel autre véhicule de sa catégorie. » 

Indigo Flow

Autonomie de 400 kilomètres  

Sur le plan technique, Indigo reste dans l’imagerie numérique. Selon le constructeur, le véhicule recevra une batterie de 40 kilowattheures bonne pour une autonomie d’environ 400 kilomètres. Les choses deviennent particulières avec les moteurs-roues : chacun de ces moteurs développe une puissance estimée de 22 kilowatts (30 chevaux) et produit un couple de 184 livres-pieds. Comme c’est souvent le cas des véhicules électriques, la puissance en kilowatts n’est pas énorme, mais le couple impressionne.

Indigo Flow

Roue robotique

Toutefois, ce qui attire l’attention, ce sont les premières suspensions intégrées à l’intérieur des moteurs-roues. Indigo appelle sa technologie « Roue robotique ». Selon le président, ce sont « les premiers moteurs-roues tout-en-un intégrant simultanément une suspension électrique active. » Il continue en affirmant : « Les suspensions actives intégrées à ces moteurs-roues proposent un confort incroyable tout en affichant un prix abordable. »

Indigo Flow

Toujours numérique

Pour l’instant, les Indigo Flow et Flow Plus demeurent au stade d’imagerie numérique. Il ne semble pas encore exister de véhicule réel. Il faudra attendre la concrétisation des produits avant de se prononcer sur leurs avantages, tout particulièrement le fonctionnement des moteurs-roues à suspension active intégrée.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Les nouveaux moteurs-roues de Saietta

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer