Rappel majeur : problème d’embrayage pour les Jeep Wrangler et Gladiator - Actualités

Rappels

Rappel majeur : problème d’embrayage pour les Jeep Wrangler et Gladiator

Les Jeep Wrangler et Gladiator avec une boite manuelle sont rappelés pour un problème au plateau de pression de l’embrayage.

FCA

Nouveau rappel pour le Wrangler et le Gladiator. Il s’agit du neuvième rappel pour le Wrangler et du deuxième pour le Gladiator. Cette fois, c’est la transmission à boîte manuelle qui est fautive.

Jeep, le NHTSA (National Highway Trafic Safety Administration) et Transport Canada ordonnent le rappel des Jeep Wrangler construits entre le 23 aout 2017 et le 13 février 2020 et des Gladiator assemblés entre le 21 décembre 2018 et le 20 février 2020 équipés d’une boîte manuelle. On vise les Wrangler à 2 et 4 portes des années modèles 2018 à 2020. Pour le Gladiator, évidemment, seul 2020 est concerné. Il semblerait que le plateau de pression d’embrayage pourrait surchauffer et s’endommager suivant une surdose de friction. Au compte, le rappel touche quelque 3 513 unités au Canada et près de 35 000 unités aux États-Unis.

Selon les documentations gouvernementales, les propriétaires pourraient expérimenter une perte de puissance du rouage. Il est également possible de sentir une course du pédalier d’embrayage plus longue que la normale de même qu’une odeur de brulé. Dans les cas les plus importants, il pourrait y avoir une rupture du carter de la boîte de vitesse. Des débris pourraient endommager d’autres composantes et/ou tomber sur la route augmentant les risques pour les autres usagers du circuit routier. Selon les analyses faites par FCA et le NHTSA, la température du plateau de pression de l’embrayage pourrait atteindre les 1 100 degrés Celcius. Conséquemment, à cette température, il y a un risque accru d’incendie.

 

 

Selon les autorités américaines, on compte déjà 35 réclamations sous garantie de même qu’une personne légèrement blessée en raison de ce problème. Toujours au sud de nos frontières, FCA enquête sur la combustion d’un véhicule dont la source pourrait émaner du bris du plateau de pression d’embrayage. Pour le moment, FCA soutient ne pas être en mesure de fournir une solution aux propriétaires. Les ingénieurs travaillent à une résolution durable.

Voici le rappel tel qu’émis par Transport Canada:

Problème : Dans certains véhicules munis d’une boîte de vitesses manuelle, le plateau de pression d’embrayage pourrait surchauffer et se briser. Par conséquent, il y aurait une perte de puissance au niveau des roues. De plus, un plateau de pression brisé pourrait fissurer ou briser le carter de la boîte de vitesses. Des débris pourraient alors tomber du véhicule.

Risque pour la sécurité : Une perte de puissance soudaine au niveau des roues pourrait augmenter les risques d’accident. De plus, des débris provenant d’une plaque de pression surchauffée et brisée pourraient entrer en contact avec des pièces avoisinantes, et ainsi augmenter les risques d’incendie. Des pièces qui tombent du véhicule pourraient présenter un danger routier pour les autres, et augmenter les risques de blessures.

Mesure corrective : L’entreprise avisera les propriétaires par la poste. La mesure corrective dans le cadre du présent rappel est en cours d’élaboration.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Jeep Gladiator Overland 2020

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer