Premier rappel de Jeep Gladiator - Actualités

Rappels

Premier rappel de Jeep Gladiator

Ce rappel touche quelque 3 500 Gladiator, dont 243 au Canada.

Luc-Olivier Chamberland

16 septembre 2019

Jeep

On se doutait bien que le Jeep Gladiator aurait droit à son premier rappel un jour ou l’autre. C’est maintenant chose faite. Un problème de lubrification de l’arbre de transmission est en cause, sur près de 3 500 unités, dont 243 au Canada.

Le constructeur Jeep, la NHTSA (National Highway Trafic Safety Administration) et Transports Canada émettent conjointement un rappel sur les modèles Gladiator fabriqués entre le 15 décembre 2018 et le 25 juin 2019.

Selon les différentes organisations, le problème découle d’une absence de lubrification à l’étape d’assemblage du joint de l’arbre de transmission arrière. Le conducteur se trouverait, dans le cas échéant, à percevoir des vibrations et des bruits inappropriés. En cas de bris, le joint pourrait surchauffer, saisir, entraîner une fracture de l’arbre de transmission ou encore se séparer du véhicule. En résulterait alors une perte de puissance du train arrière.

Jeep a découvert la situation pour la première fois en juin dernier. À ce moment, le constructeur ne recevait pas moins de quatre demandes de remplacement du joint monobloc et de l’arbre de transmission arrière. Un son de cloche qui annonçait une problématique de plus grande envergure. Une analyse des composantes défectueuses s’en est suivie. Résultat : les ingénieurs ont découvert une absence de lubrification du joint monobloc de l’arbre de transmission. 

Puisqu’il est question de sécurité, Jeep a avisé la NHTSA et Transports Canada pour l’émission d’un rappel. Selon la marque appartenant au groupe FCA, ce sont moins de 5 % des véhicules qui sont touchés par le rappel. Au total, on parle de 3 427 unités, dont 243 au Canada. Jeep ne spécifie pas si l’une ou l’autre des versions Sport S Overland et Rubicon est plus touchée qu’une autre.

Les propriétaires concernés seront avisés dès cette semaine. Ils seront invités à se rendre en concession pour assurer le remplacement de la composante. Il importe de souligner que ceux qui subissent la situation hors garantie seront entièrement remboursés par le constructeur.

À LIRE AUSSI : Essai du Jeep Gladiator 2020
À LIRE AUSSI : Le Jeep Gladiator MAXIMUS s'impose

Pour plus de détails, voici le rapport émis par Transports Canada concernant ce premier rappel de Jeep Gladiator 2020 :

Problème : Dans certains véhicules, le joint d’arbre de transmission arrière pourrait avoir été fabriqué sans graisse. Par conséquent, le joint pourrait présenter une défaillance et l’arbre de transmission pourrait alors se séparer du véhicule. Si le véhicule était en mode propulsion, cela causerait une perte de puissance au niveau des roues d’entraînement.

Risque pour la sécurité : Une perte de puissance au niveau des roues arrière pourrait augmenter les risques d’accident. De plus, un arbre de transmission qui se sépare du véhicule pourrait créer un danger pour les autres conducteurs et les personnes à proximité.

Mesure corrective : L’entreprise avisera les propriétaires par la poste. Les propriétaires touchés devront amener leur véhicule chez un concessionnaire pour faire inspecter le joint homocinétique de l’arbre de transmission arrière, ainsi que faire remplacer l’arbre de transmission au besoin. 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Samuel nous présente un Jeep Wrangler 2015.

   
               

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer