Le risque d'incendie de la Chevrolet Bolt EV persiste - Actualités

Rappels

Le risque d'incendie de la Chevrolet Bolt EV persiste

À la suite de deux autres rapports d’incendie, GM recommande aux propriétaires de Chevrolet Bolt EV des années 2017 à 2019 de ne pas laisser leur véhicule dans un espace fermé comme un garage.

16 juillet 2021

Chevrolet

GM est sur la corde raide alors que deux autres incidents de « combustion spontanée » impliquent des Chevrolet Bolt EV de 2017 à 2019. Jusqu’à ce qu’il trouve une solution au problème, le constructeur recommande de ne pas laisser le véhicule dans un garage.

Malgré les rappels N202311730/N202311731 de Transport Canada qui a touché les Chevrolet Bolt EV des années modèles 2017 à 2019, il semble que le problème de « combustion spontanée » ne soit pas réglé à 100 %. GM et Transport Canada ont fait un rappel initial en novembre 2020 et une mise à jour en juin dernier. Ce rappel, touche 7 983 véhicules canadiennes, majoritairement au Québec, en raison de la grande popularité de cette compacte électrique chez nous.

Chevrolet Bolt EV 2017-2021

Voici en quoi consistaient les rappels N202311730/N202311731 de Transport Canada : 

Problème : Sur certains véhicules, la batterie à haute tension pourrait surchauffer lorsqu’elle est chargée à plus de 90 % de sa capacité. Par conséquent, de la fumée ou de la chaleur pourrait s’échapper de la batterie, ce qui pourrait faire fondre ou endommager cette dernière et les pièces adjacentes à celle-ci.

Risques pour la sécurité : Une batterie qui surchauffe peut créer un risque d’incendie.

 

 

Mesures correctives : General Motors avisera les propriétaires par la poste et leur demandera d’amener leur véhicule chez un concessionnaire pour faire reprogrammer le module de propulsion hybride 2 (HPCM2). Il s’agit d’une réparation provisoire pour limiter le chargement de la batterie à 90 %. Avant la fin de la mise à niveau sur le véhicule, General Motors recommande d’activer l’option « Hilltop Reserve » (pour les modèles 2017-2018) ou « Target Charge Level » (pour les modèles 2019) dans le centre d’infodivertissement du véhicule. Si le propriétaire n’est pas en mesure d’apporter ces changements, il doit stationner le véhicule à l’extérieur, loin d’autres véhicules ou d’immeubles, jusqu’à ce que la mise à jour du logiciel soit installée.

Chevrolet Bolt EV 2017-2021

On voit donc qu’il s’agit d’une mesure temporaire qui ne règle pas vraiment le problème. GM a bel et bien procédé à la reprogrammation, mais les deux véhicules touchés aux États-Unis l’avaient reçu et ont quand même pris feu. 

Par conséquent, le constructeur recommande de ne plus stationner la Chevrolet Bolt EV dans un garage, un espace fermé, près d’un immeuble ou d’autres véhicules. GM soutient que cette mesure est suggérée par « excès de prudence », mais un risque demeure, si petit soit-il. 

Chevrolet Bolt EV 2017-2021

Selon les analyses actuelles, il semble que le problème soit le même que celui qui a mené au rappel de novembre. Dans de très rares cas, des cellules pourraient surchauffer et provoquer un court-circuit qui pourrait entraîner un incendie.

GM donne un coup de main à ses concessionnaires avec un équipement capable de diagnostiquer un problème de charge du côté des cellules avant qu’elles ne deviennent trop à risque. Depuis le rappel, les véhicules sont censés être équipés d’un module qui permet la détection de cellules défaillantes. 

Chevrolet Bolt EV 2017-2021

Évidemment, GM et les instances gouvernementales continuent leurs investigations quant à cette problématique qui jette une ombre sérieuse sur la fiabilité des Chevrolet Bolt EV des années 2017 à 2019.     

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer