Hyundai Kona Electric incendiés : c’est la faute à LG - Actualités

Rappels

Hyundai Kona Electric incendiés : c’est la faute à LG

Hyundai soutient que c’est une anode pliée conçue par LG Energy Solution et installée dans les batteries qui serait la cause des incendies de ses Kona Electric.

Ça va brasser au cours des prochaines semaines entre deux géants sud-coréens Hyundai et LG. Le premier accuse le second d’être responsable du gigantesque rappel de ses Kona Electric qui pourrait coûter plus de 1 milliard de dollars. 

Ces deux géants sud-coréens valent des milliards de dollars. À moins d’une acceptation soudaine ou d’un revirement de situation soudain, ils sont sur le point de partir dans une longue guerre judiciaire. Selon la publication InsideEV’s, Hyundai considère LG Energy Solution comme étant responsable des 13 incendies à l’intérieur des Kona Electric.

Hyundai Kona Electric 2018

Il semble que ce soit une erreur de conception, plus précisément une anode pliée qui en soit la cause. Le recouvrement en lithium de cette anode pourrait entrer en contact avec la cathode et causer un court-circuit. La probabilité d’un incendie devient donc exponentielle. Il s’agit là de la conclusion de l’enquête du ministère du Territoire, des Infrastructures et du Transport de la Corée du Sud, l’équivalent de notre Transport Canada en matière d’autorité.

 

 

Hyundai Kona Electric 2018

À la suite de cette « révélation », Hyundai se permet maintenant d’affirmer que LG est responsable des incidents. Le constructeur d’automobiles soutient que tous les ensembles de batteries ont été fabriqués par LG dans ses installations de Nanjing, en Corée du Sud. Là où il risque d’y avoir un peu d’action, c’est dans le refus de LG de reconnaître la faute. Selon elle, il lui est impossible de reproduire les incendies à l’intérieur des batteries.

Hyundai Kona Electric 2018

En raison de cette importante défectuosité, un rappel majeur touchera tous les Kona Electric produits entre 2018 et quelque part en 2020. Le nombre exact de véhicules n’est pas encore connu à l’échelle mondiale ou canadienne. Il faut souligner que Hyundai a changé de configuration pour les batteries pour le Kona Electric au cours de l’année 2020. Ce rappel ne touchera donc pas certains modèles 2020 ni les 2021.

Chevrolet Bolt EV 2017

Au moment d’écrire ces lignes, il n’y a toujours pas de rappel qui touche la Chevrolet Bolt, mais reste est sous haute observation. Elle utilise les mêmes batteries LG que le Kona Electric de 2018 à 2020. On sait qu’il y a également eu quelques épisodes de combustion soudaine du côté de la Bolt EV. GM doit actuellement regarder de près la situation et évaluer ses options. Initialement, GM considérait que le problème venait des séparateurs et non pas des anodes. Le constructeur considérait le problème clos puisque les deux entreprises utilisaient des séparateurs différents. Ce n’est maintenant plus le cas.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Hyundai Kona Electric Ultimate 2019

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer