GM rappelle 3,5 millions de camions et VUS aux États-Unis - Actualités

Rappels

GM rappelle 3,5 millions de camions et VUS aux États-Unis

Un rappel similaire a eu lieu au Canada il y a près de trois mois.

Samuel Lessard

12 septembre 2019

Chevrolet

Il est toujours question de sécurité quand un rappel est émis. En raison d’un problème relié au système de freinage de certains camions et utilitaires, et suite à des pressions de la National Highway Transport Safety Administration (NHTSA), GM rappelle environ 3,5 millions de véhicules aux États-Unis.

Les véhicules touchés, issus des années modèles 2014 à 2018, comprennent les Cadillac Escalade, Chevrolet Tahoe, Chevrolet Suburban, Chevrolet Silverado, GMC Yukon, GMC Yukon XL et GMC Sierra. Un rappel similaire a eu lieu au Canada il y a environ trois mois, touchant plus de 300 000 véhicules. GM ne s’est pas prononcé sur la raison de ce délai.

La NHTSA a ouvert une enquête en novembre dernier, après que GM ait signalé qu’il y avait un problème avec les camions susmentionnés. Plusieurs informations ont été collectées, puis acheminées à GM en juin dernier, poussant le constructeur à se pencher sur le problème qui selon la NHTSA, a provoqué neuf accidents et fait deux blessés.

À LIRE AUSSI :
Essai du GMC Sierra quatre cylindres 2019
Ford rappelle 58 000 véhicules au Canada
1,48 million de Ford F-150 rappelés
Collection de rappels chez Ford : 1,3 million d’unités touchées

Le dysfonctionnement qui affecte ces véhicules est causé par une insuffisance de la dépression d'air générée par la pompe à vide, alimentée par le moteur. Ladite pompe est lubrifiée par l’huile moteur, acheminée par un conduit dans lequel se trouve un filtre. Celui-ci peut s’obstruer avec le temps, diminuant l’efficacité de la pompe et causant une défaillance du système de freinage.

Les conducteurs des véhicules touchés peuvent être surpris par une pédale de frein plus ferme qu’à l’habitude, ce qui compromet la sensation de freinage et peut malencontreusement allonger les distances de freinage.

En guise de solution, le concessionnaire reprogrammera le module de contrôle électronique de force de freinage afin qu’il réagisse différemment quand une insuffisance du rendement de la pompe à vide est détectée.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Pierre et Luc-Olivier essaient un des véhicules rappelés, le GMC Yukon XL Denali 2018.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer