Ford rappelle 58 000 véhicules au Canada - Actualités

Rappels

Ford rappelle 58 000 véhicules au Canada

Le véhicule le plus vendu au pays, le Série F, est parmi ceux visés par le rappel.

Samuel Lessard

3 septembre 2019

Ford

Il ne se passe pas une semaine sans que plusieurs milliers de véhicules soient rappelés au pays. C’est maintenant au tour de Ford de procéder au rappel de plus de 550 000 véhicules en Amérique du Nord, dont plus de 58 000 au Canada. Cette fois, c’est un défaut d’assemblage au niveau du siège qui est en cause.

À LIRE AUSSI :
Audi Canada rappelle 26 040 véhicules
Premier rappel majeur pour le I-PACE
Toyota rappelle près de 4 000 RAV4 2019
Subaru : rappel de Outback et Legacy 2019

Le problème vient du fait que le troisième cliquet permettant de sécuriser le dossier pourrait être manquant dans le mécanisme d’inclinaison, ce qui réduirait sa force et sa résistance, et l’empêcherait de bien maintenir les occupants lors d’un impact. Le risque de blessure se trouve alors augmenté.

Les véhicules touchés sont équipés d’un ou de deux sièges avant au dossier à réglage manuel. Les modèles concernés sont le F-150 2018 à 2020, le Super Duty 2019-2020, l’Explorer 2018-2019, et l’Expedition 2018 à 2020. Certains Ford Explorer et Lincoln Aviator 2020 munis de sièges de seconde rangée avec dossier à réglage manuel sont également inclus dans ce rappel.

À LIRE AUSSI : Ford rappelle le Ranger et la Fusion
À LIRE AUSSI : Collection de rappels chez Ford : 1,3 million d’unités touchées
À LIRE AUSSI : Déjà un rappel pour les Explorer et Aviator 2020m

Les propriétaires des véhicules concernés seront invités à se rendre en concession afin qu’une inspection du mécanisme d’inclinaison du dossier soit effectuée. S’il est défectueux, le concessionnaire procèdera au remplacement de la structure du siège afin d’assurer la sécurité des occupants. Selon les dires de Ford, la majorité des mécanismes sont conformes.

Un second rappel touchant environ 8 200 véhicules au Canada est également mis en place par Ford, concernant certains Fusion, Edge, Lincoln MKX et Lincoln MKZ des années 2016 et 2017. Ces véhicules pourraient présenter une protection inadéquate contre la rouille du moteur de la direction assistée, et provoquer son détachement.

Les propriétaires seront avisés par la poste d’ici les prochaines semaines.

À LIRE AUSSI : Essai du Ford F-150 Powerstroke 2018
À LIRE AUSSI : Essai du Ford Explorer Sport 2018
À LIRE AUSSI : Essai du Lincoln MKZ 2017
À LIRE AUSSI : Essai du Lincoln Aviator 2020

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Luc-Olivier nous présente un Ford Explorer d’occasion.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer