Voltswagen : un poisson d’avril mal exécuté - Actualités

Nouvelles

Voltswagen : un poisson d’avril mal exécuté

Non, Volkswagen ne changera pas son nom pour Voltswagen. Il ne s’agissait que d’un maladroit poisson d’avril de la part du constructeur.

1 avril 2021

Volkswagen

Cette semaine, plusieurs médias automobiles publiaient une grande nouvelle : Volkswagen, qui entame son virage vers l’électrification, annonçait qu’à partir de maintenant, sa division nord-américaine, c'est-à-dire Volkswagen of America, allait changer de nom pour Voltswagen. Son objectif, mentionnait-on, consistait à démontrer le sérieux de son implication dans l’électrification.

Mais c’est faux ! Volkswagen ne changera pas de nom. Il s’agissait plutôt d’un coup de marketing avant le 1er avril, une stratégie qui n’a pas créé l’effet espéré.

Chaque année, il est fréquent de recevoir des communiqués de presse bidon le 1er avril. À titre de journaliste, j’ai tout vu : une camionnette BMW M3, une Hyundai IONIQ volante et, même, une Volvo qui déploie ses sacs gonflables à l’extérieur de l’auto. Quand même !

Volkswagen ID.4 2021

C’est toujours drôle, et ça fait réagir. Toutefois, normalement, les constructeurs truffent leur communiqué de presse de sarcasmes ou republient un second communiqué le lendemain pour justifier la blague. Bref, la règle numéro un d’une blague, c’est de faire comprendre à son interlocuteur qu’il s’agit d’une blague, et, dans la plupart des cas, les équipes de marketing des constructeurs font un excellent travail et le communiquent très bien.

 

 

Voici, en partie, où Volkswagen a échoué avec son poisson d’avril. Le constructeur a publié un communiqué de presse sur le même ton que l’habitude. Aucun sarcasme. C’était sérieux. Par la suite, certains membres des médias ont demandé à leurs représentants locaux de confirmer ces dires, certains ont même approuvé la nouvelle sans même argumenter.

Volkswagen ID.4 2021

Le constructeur allemand a même changé son nom sur Twitter pour Voltswagen. Tout semblait donc être véridique. De plus, l’annonce a été publiée le 29 mars, quelques jours avant le 1er avril. Si c’était un poisson d’avril préparé, Volkswagen l’aurait publié au bon moment, n’est-ce pas ?

Volkswagen ID.4 2021

Voulant moi-même aller au fond des choses avant de publier cette nouvelle, j’ai contacté une connaissance chez un concessionnaire Volkswagen du Québec. Pourquoi une concession ? Parce que, lorsqu’un changement aussi important survient chez un constructeur, les concessions sont habituellement alertées d’avance et tenues de respecter l’embargo afin de se préparer pour la transition. Aucun de mes contacts n’avait entendu parler de Voltswagen.

En effet, Volkswagen a publié un communiqué mardi pour mentionner qu’il s’agissait finalement d’une erreur de la part de son département de Marketing. L’objectif consistait certes à créer un poisson d’avril, mais l’information a été publiée plus tôt que prévu, ce qui a semé la confusion chez plusieurs médias automobiles et consommateurs, et même la bourse. Tout cela dans le but de promouvoir l’introduction sur le marché de son ID.4 électrique.

, voirVolkswagen ID.4 2021

Sur son compte Twitter, Volkswagen a publié une explication au sujet de la blague en modifiant la phrase « what happened ? » (que s’est-il passé) pour « watt happened ? », en référence à Watt, l’unité de puissance électrique.

Rappelons que Volkswagen ne fait que commencer à se remettre de son scandale sur les moteurs Diesel, un événement historique majeur qui lui a valu la confiance de plusieurs consommateurs à l’échelle mondiale.


En outre, en 2020, Volkswagen devait remettre des excuses à la suite d’une publicité controversée au caractère raciste qu’elle avait publiée sur son compte Instagram. Autrement dit, Volkswagen est dans une situation où elle doit regagner la confiance des consommateurs. Il est donc primordial qu’elle demeure la plus transparente possible dans ses communications afin que les consommateurs saisissent ses intentions, même lorsqu’il s’agit d’un poisson d’avril.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : 2015 : le scandale Volkswagen

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer