Une étude révèle que les Canadiens n'utilisent pas assez leur véhicule - Actualités

Nouvelles

Une étude révèle que les Canadiens n'utilisent pas assez leur véhicule

La firme Angus Reid Global a sondé près de 2 000 Canadiens au sujet de leurs habitudes de conduite et de leur intérêt pour l'automobile.

Vincent Aubé

3 avril 2019

Tesla

Une étude récente menée par la firme Angus Reid Global au mois de février 2019 révèle plusieurs statistiques intéressantes à propos des automobilistes canadiens. Le sondage fait auprès de 2 000 personnes a été réalisé en collaboration avec Turo, cette entreprise d’autopartage répandue dans plusieurs grandes villes du globe.

À LIRE AUSSI : Les différents services d'autopartage au Québec

L’étude a notamment mis en lumière le fait que les véhicules canadiens sont inutilisés environ 96 % du temps, en plus d’être coûteux. Autrement dit, pour 380 heures passées au volant dans une année, les automobilistes canadiens laisseraient leur véhicule au stationnement les 8 380 heures restantes. Ce n’est pas pour rien que Turo subventionne cette étude, l’entreprise étant un peu l’équivalent d'Airbnb, mais pour les propriétaires de voitures.

Selon Angus Reid Global, les véhicules sont sous-exploités et leur coût annuel est trop élevé pour l’investissement, de là la proposition de faire appel à Turo pour engranger des revenus supplémentaires.

Toujours selon les résultats obtenus par cette étude, 84 % des Canadiens possèdent une voiture et 9 % aimeraient en posséder une. D’ailleurs, 37 % des Canadiens possèdent au moins deux véhicules pour leur usage personnel.

Parmi les propriétaires de voitures au Canada, le groupe des 18 à 34 ans est le moins bien représenté avec 68 % d’entre eux en possédant une seulement. En revanche, 22 % de ce groupe sont intéressés par l’acquisition prochaine d’un véhicule.

Toujours en lien avec cette entreprise Turo, 55 % des répondants affirment avoir de l’affection pour leur véhicule, tandis que 61 % d’entre eux ont une « voiture de rêve » qu’ils aimeraient posséder. L’étude illustre aussi l’engouement peu surprenant des 18-34 ans pour Tesla, puisque 18 % de ce groupe ont déclaré que les véhicules du constructeur californien représentent leur « voiture de rêve ».

Les automobilistes montréalais font bonne figure suite à cette étude puisque si 78 % des Canadiens dépendent de leur véhicule, la proportion baisse à 51 % pour les Montréalais.

43 % des répondants sont préoccupés par l’incidence de leur véhicule sur l’environnement et ce chiffre grimpe à 62 % pour les automobilistes québécois. Une fois de plus, les Montréalais s’illustrent au chapitre environnemental puisque 79 % des interrogés de la métropole utilisent les transports en commun, contre 42 % des Canadiens à l’échelle nationale.

Malgré tout, le coût d’une voiture au Québec est inférieur à ceux du reste du Canada. En effet, l’étude démontre que la mensualité moyenne d’une voiture monte à 429,10 $ au Canada, un montant qui descend à 384,40 $ dans notre province. On constate le même phénomène au niveau de la prime d’assurance mensuelle moyenne, qui est de 124,90 $ au pays contre seulement 73,90 $ au Québec.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer