Toyota fera une deuxième génération de Mirai - Actualités

Nouvelles

Toyota fera une deuxième génération de Mirai

Malgré des ventes microscopiques, Toyota annonce une deuxième génération de sa berline à hydrogène, la Mirai.

Luc-Olivier Chamberland

1 octobre 2019

Toyota

Mieux que n’importe quel constructeur, Toyota sait que l’implantation d’une motorisation différente prend de la persévérance. L’hybridation est leur meilleur exemple. Suivant les pas de cette technologie aujourd’hui répandue dans l’industrie, la Mirai fonctionnant à l’hydrogène aura une deuxième génération.

On peut se le dire, la Toyota Mirai est une figurante dans le monde automobile. Ses ventes sont microscopiques et se limitent généralement aux instances gouvernementales. Mais bien que les consommateurs la boudent en raison de son prix et de la disponibilité de l’hydrogène, elle demeure une vitrine technologique pour Toyota. Comme pour l’hybridation à la fin des années 1990, Toyota sait que la persévérance est de mise si l’on veut qu’une innovation mécanique s’implante. Ça prend du temps.

À la lumière de cette volonté chez le constructeur, on apprend que sa voiture fonctionnant avec une pile à hydrogène aura droit à une deuxième génération. Au Canada, la Mirai est arrivée tardivement, en 2018. Toutefois, cette première génération date de 2016. Considérant son caractère unique, Toyota veut rapidement présenter une nouvelle version pour l’année modèle 2021.

Pour l’instant, on en connaît bien peu. Une chose est certaine, c’est que l’engagement de Toyota quant à l’hydrogène au Canada est là pour rester. Le véhicule est d’ailleurs distribué essentiellement au Québec et en Colombie-Britannique.

À LIRE AUSSI :
Une station de ravitaillement à hydrogène explose en Norvège
La première station de ravitaillement d’hydrogène du Québec bientôt prête

Certes, la patience est un élément clé, mais le fabricant reconnaît que d’autres défis importants demeurent. Le premier concerne évidemment le prix de la voiture. À l’heure actuelle, la Mirai se détaille à près de 70 000 $ avant les rabais gouvernementaux. Toutefois, selon Matt Harrison, responsable des ventes et de la commercialisation de Toyota en Europe, les véhicules à hydrogène devraient avoir un prix comparable aux hybrides d’ici 10 ans. Cette affirmation faite lors d’une entrevue avec le média Automotive News Europe reste à voir.

À LIRE AUSSI :
Le prix des véhicules à pile à combustible devrait chuter... dans 10 ans!
Hyundai veut aussi investir dans l'hydrogène

L’autre défi de taille revient évidemment à la disponibilité et la distribution du combustible, l’hydrogène. Le Québec peut se targuer d’avoir des stations de recharge, mais on doit nécessairement vivre dans l’une ou l’autre des régions métropolitaines de Montréal, Québec ou Trois-Rivières. Considérant qu’un plein d’hydrogène permet une autonomie de plus ou moins 600 kilomètres, les options sont limitées pour les consommateurs.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Luc-Olivier nous parle de l’hydrogène dans le monde automobile.

   
               
Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer