Tesla met un frein aux jeux vidéo dans ses véhicules en mouvement - Actualités

Nouvelles

Tesla met un frein aux jeux vidéo dans ses véhicules en mouvement

L’ouverture d’une enquête par la NHTSA force Tesla à modifier sa fonctionnalité Passenger Play pour bloquer l’accès aux jeux quand la voiture est en mouvement.

29 décembre 2021

Tesla

Tesla fait marche arrière. À la suite de l’ouverture d’une enquête formelle par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) la semaine dernière, le constructeur américain a accepté de modifier la fonctionnalité du mode Passenger Play  (jeu pour passager) dont disposent certains véhicules, bloquant ainsi l’accès aux jeux quand la voiture est en mouvement.

L’enquête découle d’une plainte déposée en novembre 2021 à la NHTSA par un propriétaire de Tesla Model 3 de l’Oregon et mise à l’avant-scène dans un article du New York Times. M. Vince Patton a alerté l’agence sur le danger associé à une nouvelle fonction offerte depuis l’été qui autorise le passager à se divertir à même l’écran tactile central alors que le véhicule se déplace. Puisqu’elle peut « constituer une distraction pour le conducteur et augmenter le risque d’accident », l’Office of Defects Investigation (ODI) a ouvert, le 21 décembre, une évaluation préliminaire qui touche 580 000 exemplaires de Model 3, S, Y et X, des années 2017 à 2022.

Depuis décembre 2020, les véhicules dotés du Passenger Play offraient la possibilité aux occupants de jouer sur l’écran central uniquement lorsque le véhicule était à l’arrêt. Mais une mise à jour envoyée par internet au cours de l’été 2021 bonifiait cette fonctionnalité avec trois nouveaux jeux, désormais accessibles en tout temps. Un avertissement préliminaire précise cependant que seul le passager pouvait s’adonner à ce petit plaisir et exigeait une confirmation de sa part. Toutefois, le conducteur pouvait également consentir simplement en appuyant sur une touche, le système étant incapable de détecter quel siège occupe le participant.

 



Distraction au volant

Avec des écrans de plus en plus gros qui accaparent l’attention et qui créent de la distraction au volant, les 3 142 décès survenus aux États-Unis en 2019 sont au cœur des préoccupations de la NHTSA. En 2013, l’agence avait émis des recommandations indiquant aux constructeurs d’automobiles que « tout dispositif de divertissement à bord d’un véhicule devait être conçu afin que le conducteur ne puisse pas l’utiliser pour effectuer des tâches secondaires susceptibles de le déconcentrer pendant qu’il conduit ».

Tesla se trouve déjà dans le collimateur de la NHTSA pour des questions de sécurité. Cette dernière a ouvert une enquête au mois d’août après que des défaillances du système d’Autopilot ont entraîné onze accidents menant à un décès et à plusieurs blessés. Des Tesla ont percuté des véhicules d’urgence immobilisés alors que le système était activé.

Mise à jour

Selon l’Associated Press, une porte-parole de la NHTSA a déclaré jeudi que le changement est intervenu après une discussion entre les régulateurs et Tesla sur leurs préoccupations concernant le système. La première mise à jour aurait été diffusée mercredi dernier dans le cadre de la sortie du logiciel de Tesla pour les Fêtes, et les autres voitures devaient l'obtenir le lendemain. Dans la section blogue de son site web, Tesla a annoncé le 24 décembre l’arrivée de la version 11.0 du logiciel, « dans le cadre de notre plus importante édition des Fêtes ». De nouvelles fonctions de sécurité y sont annoncées, mais on ne précise pas si elles touchent le mode Passenger Play.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : La Tesla Model S Plaid 2021 nous emmène dans une autre dimension

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer