Stellantis s’associe à Samsung SDI pour la production de batteries en Amérique du Nord - Actualités

Nouvelles

Stellantis s’associe à Samsung SDI pour la production de batteries en Amérique du Nord

D’ici 2025, la coentreprise Stellantis-Samsung SDI aura entamé la construction d’usines de batteries au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

22 octobre 2021

Stellantis

Comme tout le reste de l’industrie de l’automobile, le géant Stellantis se tourne vers l’électrification. Ce mouvement venu d’un aussi gros constructeur qui, rappelons-le, regroupe ce qui était formellement Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall), est d’une importance monumentale dans l’industrie. Pour arriver à ses fins, Stellantis s’associe à Samsung SDI. Ensemble, ils entameront la construction d’usines de batteries sur notre continent d’ici 2025.

Pour Stellantis, il s’agit d’un investissement de 30 milliards d’euros qui lui permettrait d’atteindre son objectif de 2030, soit 40 % de ses ventes provenant uniquement de la commercialisation de véhicules électriques. Selon Carlos Tavares, PDG de Stellantis, la première usine, dont l’emplacement n’a pas encore été précisé, aura une capacité de production de 23 gigawattheures, avec comme objectif éventuel d’atteindre 40 gigawattheures.

Ram 1500

« Avec ces nouvelles usines, nous (Stellantis) serons en mesure de nous positionner parmi les chefs de file dans le marché des véhicules électriques » - a mentionné M. Tavares dans un communiqué de presse officiel.

 



Pour Samsung SDI, il s’agit d’une occasion d’affaires qui lui permettra d’accroître sa part de marché dans l’automobile.  Young-hyun Jun, président et PDG de Samsung SDI, se dit confiant de relever ce défi de taille. Il est également optimiste quant aux développements technologiques qu’apportera cette collaboration.

Jeep Wrangler 4xe

L’investissement de Stellantis ne touche pas que la production de batteries mais également le développement de logiciels et de plateformes dédiées qui permettront au constructeur de produire plusieurs types de véhicules électriques à grande échelle. Ces usines complémenteront les chaînes d’assemblage du constructeur situées dans les trois pays d’Amérique du Nord.

Dodge Challenger 2021

Rappelons que Stellantis a récemment fait plusieurs annonces concernant son virage vers l’électrification, avec plusieurs modèles clés, comme un Ram 1500 électrique, un « muscle car » électrique signé Dodge, un Jeep Wrangler électrique qui porterait l’appellation Magneto, un VUS Maserati électrique nommé Grecale et des fourgons commerciaux privés d’un moteur thermique. Ces véhicules verront le jour au cours des trois prochaines années.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Composition et fabrication des batteries automobiles

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer