Retour de Peugeot en Amérique du Nord : les 3008, 5008 et 508 envisagés - Actualités

Nouvelles

Retour de Peugeot en Amérique du Nord : les 3008, 5008 et 508 envisagés

Le magazine Automotive News Europe s'est entretenu avec la direction du groupe français. On en sait maintenant un peu plus sur le retour de la marque chez nous.

Vincent Aubé

14 mars 2019

Peugeot

Le groupe PSA, composé des marques Peugeot, Citroën, DS, et depuis l’an dernier, Vauxhall et Opel, a déjà confirmé le retour de Peugeot en Amérique du Nord. Le chef de la direction Carlos Tavares en avait fait l’annonce à la fin du mois de février dernier. 

À LIRE AUSSIPSA prépare un retour en Amérique du Nord

Le retour du lion français ne se fera pas du jour au lendemain puisque l’échéancier de la marque s’échelonne jusqu’en 2026. Et bien que le plan est de présenter les modèles prévus pour le continent en 2020, le chef de la direction de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, ne cache pas son enthousiasme pour le multisegment 3008, un utilitaire de taille compacte qui connaît un franc succès depuis son arrivée sur le marché au début de 2017. Le haut placé de Peugeot a même affirmé en entrevue avec Automotive News Europe que la réception de l’utilitaire aux États-Unis était très favorable.



La publication avance aussi la gamme 508, composée d’une berline et d’une familiale, ainsi que du VUS 5008 à sept passagers pour la formation d’une potentielle gamme nord-américaine. À première vue, cette prévision est juste – bien qu’il faudra probablement attendre la refonte de ces modèles pour en savoir plus sur ce qui s’en vient chez nous – et il y a fort à parier que la stratégie de Peugeot inclura des VUS au sein de son alignement, ne serait-ce que pour séduire un maximum d’automobilistes nord-américains.

Carlos Tavares a aussi admis à Automotive News Europe qu’il ne croyait pas au retour de Peugeot au départ, ce qui explique pourquoi la marque Opel avait été envisagée pour former l’offensive du groupe en Amérique du Nord. Finalement, les études de marché l’ont convaincu du contraire.

Le retour de la marque française va également s’effectuer en douceur, la direction de PSA ne souhaitant pas investir des sommes importantes dans l’assemblage local de ses véhicules au départ. Qui plus est, Carlos Tavares a même affirmé qu’un réseau de concessionnaires n’était pas dans les plans : « Nous n’irons pas de manière conventionnelle avec notre modèle d’affaires. Nous avons une manière assez créative et dérangeante de distribuer les voitures », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était trop tôt pour la dévoiler.



   
               

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer