Rafraichissement de mi-cycle pour l'Audi RS 5 - Actualités

Nouvelles

Rafraichissement de mi-cycle pour l'Audi RS 5

En plus d’un léger traitement esthétique, la RS 5 embarque de nouvelles technologies.

Samuel Lessard

11 décembre 2019

Audi

Audi ne dort pas sur ses lauriers, comme en témoigne le rafraichissement qu’a subi pratiquement toute la gamme du constructeur au cours des deux dernières années. C’est maintenant au tour des RS 5 Coupe et RS 5 Sportback de passer sous le bistouri afin de retravailler légèrement leur apparence extérieure et d’ajouter quelques nouvelles technologies.

Il faut un œil averti pour repérer toutes les nouvelles différences esthétiques présentes à l’extérieur. Les principaux ajustements se font à l’avant, où les phares optionnels incorporant la technologie de la matrice à DEL de Audi ont une configuration retravaillée, leur donnant une apparence différente de celle des phares de la A5 régulière.

Au centre de la devanture, la grille « Singleframe » moins haute et plus large puise son inspiration de la RS 6 Avant et de la RS 7, deux modèles récemment lancés, en plus d’offrir la possibilité d’y apposer des écussons noirs. Notez également la présence de prises d’air élargies au bas du pare-chocs.

Passons au profil où les bas de caisse sont repensés, mettant l’accent sur les roues au design encore plus sportif qui prennent place dans ces arches de roues agrandies de 1,6 pouces. L’arrière fait montre d’un nouveau diffuseur, surplombé par des feux de position assombris à l’apparence améliorée.

L’intérieur est également le théâtre de quelques modifications, dont la plus importante est l’intégration de cet écran tactile MMI de 10,1 pouces. Le conducteur a également le loisir de sélectionner un des deux nouveaux modes de conduite – nommés logiquement RS 1 et RS 2 – afin de personnaliser la voiture à son goût. Pour le reste, l’entièreté des habituelles fonctionnalités propres à Audi, comme l’instrumentation numérique « Virtual Cockpit » et les sièges recouverts d’Alcantara et de cuir, est proposée.

D’un point de vue mécanique, le constructeur affirme que certaines améliorations ont été apportées au vecteur de couple arrière afin d’en améliorer la performance alors que tous les autres éléments mécaniques demeurent identiques. Le sérieux V6 bi-turbo de 2,9 litres produisant 444 chevaux et 443 lb-pi de couple accouplé à une transmission automatique huit rapports permet toujours une accélération de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes.

Aucune donnée quant à la date d’arrivée de ces deux modèles au Canada n’est disponible.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Luc-Olivier et Pierre vous présente l'Audi SQ5 d'occasion

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer