Opération séduction pour le Hyundai Tucson N-Line 2019 - Actualités

Nouvelles

Opération séduction pour le Hyundai Tucson N-Line 2019

Cette version plus esthétique du Tucson ne sera pas disponible au Canada.

Hyundai

L’offensive de Hyundai vers la sportivité se poursuit. Après un premier modèle en Amérique du Nord avec la Veloster N 2019, l’extension de l’appellation évolue avec l’Elantra GT N-Line. Marquons une nette distinction entre N et N-Line : la première offre des performances alors que la seconde se limite à l’apparence. Confiante de l’attrait du public, la marque lance donc le Hyundai Tucson N-Line 2019, mais pas chez nous!

À LIRE AUSSI : Hyundai rappelle plus de 255 000 véhicules au Canada

Le Tucson est le premier VUS de la famille à recevoir le traitement, mais en fonction de sa popularité, on peut s’attendre à ce que d’autres produits comme le Santa Fe ou même le Palisade reçoivent le groupe d’apparat. Dans le cas du Tucson, un N-Line, on ne fait malheureusement aucune modification mécanique, on se limite au style. Il faut dire que ce N-Line offre une présentation très différente des autres Tucson. Hyundai redessine l’ensemble du parechoc avant avec des projecteurs antibrouillard aux DEL à la configuration unique. Les boîtiers des blocs optiques sont plus obscurs pour une allure générale plus dynamique. On profite aussi des améliorations pour intégrer une grille de calandre sombre avec un design « en maille » plutôt que les barres transversales habituelles. Toute notion de chrome avec accents noirs est délaissée, tout comme pour la coloration des jantes de 19 pouces aussi peintes en noir. Le toit, les coffrets de rétroviseurs extérieurs et le becquet arrière adoptent la même teinte contrastante avec l’une des neuf couleurs livrables sur le Hyundai Tucson N-Line 2019. Finalement, on retrouve un écusson N-Line sur le hayon du coffre et les ailes avant.

Dans la cabine, les changements sont assez mineurs. On favorise des surpiqûres rouges un peu partout. Pour une meilleure position assise, le cuir traditionnel du centre des sièges est remplacé par une suédine plus adhérente. La tournée est complétée avec un pédalier en aluminium et un nouveau levier de transmission plus dynamique offrant une meilleure prise en main.

Mécaniquement, on retrouve les deux mêmes choix de moteurs que l’on connaît. À l’ouverture de la gamme, il s’agit d’un quatre cylindres de 2,0 litres de 164 chevaux, ou encore la nouveauté pour 2019, d’un 2,4 litres de 181 chevaux. Hyundai prend toutefois le temps de raffermir les amortisseurs et de modifier les ratios de la direction pour plus d’agrément de conduite.

Malheureusement, pour une raison inconnue, Hyundai Canada a choisi de ne pas importer le Tucson N-Line sur le marché canadien. Dommage, car le produit aurait certainement séduit bien des acheteurs en quête de distinction.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer