Lexus évalue d’éliminer la IS et la GS - Actualités

Nouvelles

Lexus évalue d’éliminer la IS et la GS

Lexus pourrait alors se concentrer sur le développement de VUS pour varier sa gamme.

Samuel Lessard

14 juin 2018

Lexus

Est-ce que les voitures traditionnelles seraient en déclin même chez les marques de luxe, à un point tel que les constructeurs considèrent d’en arrêter la production ? C’est une réflexion qu’a actuellement la marque Lexus, qui « étudie stratégiquement » l’avenir de deux berlines au sein de sa gamme : la IS et la GS.

« Nous ne pouvons tout faire d’un seul coup, mais nous évaluons certainement des deux véhicules », a affirmé David Christ, vice-président et directeur général de Lexus, dans une entrevue avec Automotive News.

Pour le moment, Lexus peine à lancer de nouveaux VUS pour répondre à la demande croissante pour ce genre de véhicules. Si on compare avec un constructeur comme BMW ou Mercedes-Benz, qui comportent chacun sept VUS à offrir, Lexus fait pâle figure avec seulement quatre modèles – dont deux peu populaires – et un cinquième qui est en route, le UX.

En réponse à cette comparaison avec d’autres manufacturiers, Christ répond que Lexus est « plus enclin à maximiser les opportunités qui s’offrent à elle que de se comparer aux autres ».

Modèles vieillissants

La IS et la GS sont deux berlines qui commencent à montrer quelques signes de vieillissement. La IS a été lancée en 2013 comme modèle 2014 alors que la GS est arrivée sur le marché quelques années avant, en 2011. De développer de nouveaux modèles pour ces deux voitures aux ventes déclinantes immobiliserait une somme d’argent qui pourrait être utilisée pour produire d’autres véhicules plus profitables.

Si les IS et GS sont éliminées du catalogue, seules les ES et LS comblerait l’offre de berlines. Les rumeurs de l’arrivée éventuelle d’une ES avec rouage intégral permettrait de récupérer une certaine partie de la clientèle qui serait perdue par l’abandon de ces deux modèles.

Pour ce qui est de l’offre de VUS, Lexus propose actuellement le NX comme véhicule d’entrée de gamme. Le RX et le RXL suivent, alors que le GX et le LX font acte de figurant au Canada avec des ventes plus que minimalistes. Comme mentionné plus haut, le sous-compact UX fera son entrée sur notre marché sous peu.

En 2017, la Lexus IS s’est vendue à raison de 3 221 unités alors que la GS a séduit seulement 328 personnes. En comparaison, Mercedes-Benz a vendu 10 800 berlines de Classe C et près de 4 000 Classe E.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer