Les concessions Nissan demandent le retour du Xterra - Actualités

Nouvelles

Les concessions Nissan demandent le retour du Xterra

Avec un regain de popularité des VUS intermédiaires plus classiques, les concessions demandent le retour du Nissan Xterra.

25 janvier 2021

Nissan

L’engouement pour les VUS plus classiques a repris au cours des dernières années ; à preuve, celui que génère l’arrivée du Ford Bronco. On n’avait pas vu autant de réservations d’un nouveau véhicule depuis l’arrivée de la Tesla Model 3. Le Land Rover Defender fait le même effet, et nombreux sont ceux qui espèrent le retour du Toyota FJ Cruiser dont les modèles d’occasion valent encore leur pesant d’or. Les concessions Nissan aimeraient bien profiter de l’engouement et sont nombreuses à réclamer le retour du Nissan Xterra afin de profiter de la manne.

C’est ce que Scott Smith, président national de l’Association des concessionnaires Nissan, a laissé entendre lors d’une entrevue. Il croit fermement que la renaissance du Nissan Xterra permettrait à la marque de générer un volume de ventes plus qu’intéressant dans un segment en croissance de plus de 60 % dans les dernières années. Il semble que l’humeur des acheteurs change à nouveau à l’égard de ce type de véhicules.

Selon M. Smith, l’introduction du Xterra en 1999 avait été marquante, et le véhicule était rapidement devenu une icône, presque au même titre que la Z. Le véhicule avait fortement contribué à la relance de Nissan à une époque où l’entreprise éprouvait de sérieuses difficultés. On se souviendra que Nissan avait éliminé le Xterra en 2015 au moment où le marché délaissait les VUS classiques et se tournait massivement vers les VUS basés sur des châssis de voitures et, surtout, plus économiques en carburant.

 



La dernière génération du Nissan Xterra était équipée d’un moteur V6 de 4,0 litres développant une puissance de 261 chevaux et produisant un couple de 281 livres-pieds. Cette mécanique était jumelée à une boîte de vitesses automatique, le véhicule était doté d’une bonne puissance, mais affichait une consommation de carburant astronomique.

Selon M. Smith, l’idée fait son chemin, et les dirigeants de Nissan sont à l’écoute. Les technologies ont évolué, et le constructeur dispose de tous les éléments techniques pour ressusciter le Xterra. Scott Smith estime que Nissan pourrait facilement écouler 70 000 exemplaires par année, un chiffre conservateur selon lui sachant que Ford a généré 190 000 réservations de son Bronco.

Il sera donc intéressant de voir si Nissan décidera de se doter à nouveau d’un VUS plus robuste et stylisé ou si elle laissera passer le train. Chose certaine, l’idée d’avoir une nouvelle icône du côté des VUS Nissan serait certainement appréciée des stratèges marketing compte tenu du fait que la GT-R et la Z n’auront plus le même impact dans le futur avec l’intérêt mitigé des acheteurs pour les voitures. C

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Capsule « Voiture d'occasion » : Nissan Frontier 2012

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer