Le  réseau Tesla Supercharger sera bientôt offert à tous les constructeurs - Actualités

Nouvelles

Le réseau Tesla Supercharger sera bientôt offert à tous les constructeurs

En 2022, en Norvège, Tesla offrira l’accès à son réseau de recharge Supercharger aux véhicules électriques des autres constructeurs.

28 juin 2021

Tesla

Voilà quelque temps que la rumeur mentionne que Tesla rendra public son réseau de recharge Supercharger aux véhicules électriques des autres constructeurs. C’est maintenant officiel : en 2022, le constructeur sud-californien prévoit offrir l’accès à ses bornes de recharge aux véhicules électriques des autres marques d’automobiles. Tesla ira cependant progressivement et commencera en Norvège.

Pourquoi la Norvège ? En plus d’être un grand consommateur de véhicules électriques, le pays scandinave offre des subventions aux constructeurs de bornes de recharge à condition qu’elles soient publiques et sans restriction.

Tesla Model Y 2020

Or, Tesla, qui ne réserve ses bornes qu’aux propriétaires de ses véhicules, n’est actuellement pas admissible à ces subventions. Toutefois, le média Electrek aurait obtenu de l’information de la part du gouvernement norvégien à l’effet que Tesla prévoit élargir l’offre de son Supercharger aux véhicules des autres constructeurs à compter de septembre 2022, question de pouvoir bénéficier des subventions gouvernementales et d’élargir son réseau en Norvège.

 

Rappelons que le réseau Supercharger est actuellement le plus vaste et le mieux organisé du monde, avec plus 25 000 bornes en service sur toute la planète. Comme elle est l’une des pionnières dans la commercialisation de masse des véhicules électriques, Tesla n’a pas eu le choix que de mettre sur pied son propre réseau afin de convaincre les consommateurs d’acheter ses produits. Aujourd’hui, cette stratégie lui donne une avance considérable sur les autres constructeurs d’automobiles qui dépendent largement de réseaux tiers.

Tesla

Bien qu’il soit confirmé que Tesla ouvre son réseau de bornes aux véhicules des autres constructeurs d’automobiles en Norvège, le constructeur n’a encore rien mentionné sur la possibilité d’en faire autant de ce côté-ci de l’Atlantique.

On ne sait également pas si Tesla imposera des frais d’utilisation à la concurrence, ni si la concurrence acceptera de faire recharger ses véhicules à un réseau Supercharger. Il pourrait également y avoir des problèmes éthiques rattachés au potentiel monopole d’une entreprise privée qui contrôle une seule infrastructure de recharge.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Antirouille Bolduc, partie 1 : les défauts des Tesla

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer