La rareté des véhicules neufs à vendre n’est pas près de s’estomper - Actualités

Nouvelles

La rareté des véhicules neufs à vendre n’est pas près de s’estomper

Le manque de véhicules neufs à vendre durera encore plusieurs mois selon les experts.

30 juillet 2021

Ford

L’inventaire mondial de véhicules neufs à vendre est en forte baisse depuis des mois en raison d’une pénurie de semi-conducteurs. La pandémie a entraîné un ralentissement important de la fabrication de ces composants, et les grands constructeurs d’automobiles en souffrent. Des parcs de stationnement sont remplis de véhicules semi-assemblés, alors que les concessions manquent cruellement d’inventaire pour soutenir la demande. Selon la firme Goldman Sachs, le problème durera encore plusieurs mois.

Les constructeurs d’automobiles s’affairent à trouver des solutions et ont revu à la baisse leur estimation de ventes pour 2021. Les puces électroniques font partie intégrante des véhicules modernes, elles permettent presque de tout contrôler à bord. Selon les estimations, l’inventaire des véhicules neufs aux États-Unis glissera sous le million de véhicules au mois d’août pour ensuite remonter légèrement à partir de septembre.

 L’inventaire demeurera tout de même plus bas pour toute l’année 2022 par rapport aux périodes pré-pandémie. Plus tôt dans le mois, GM a mentionné que la production de ses camionnettes pleine grandeur serait stoppée pour une semaine en raison du manque de puces électroniques. D’ailleurs, le segment des camionnettes est l’un des plus touchés en ce moment, il est presque impossible pour les acheteurs d’en trouver une qui comprend les caractéristiques techniques désirées. 

On fait le même constat chez plusieurs autres constructeurs, dont Honda et Toyota, qui ont dû arrêter les chaînes de montage de plusieurs usines en Asie. Ford a aussi annoncé devoir faire de l’alternance au chapitre de la production entre plusieurs de ses usines. 

 

 

Cette crise a poussé les prix à la hausse, de 5,3 %, selon la firme d’analyse qui mentionne que la tendance se maintiendra pour plafonner à environ 6 % de plus par comparaison avec les prix pré-pandémie. 

 

Rareté et hausse des prix dans l’occasion

Le manque d’inventaire de véhicules neufs met aussi une pression importante sur le marché de l’occasion. Les acheteurs se sont tournés vers l’occasion, ce qui a rapidement entraîné un effet de rareté et, bien entendu, une hausse des prix. Le prix moyen des véhicules d’occasion a subi une hausse de 10,5 % en juin, le bond le plus élevé cette année.

La hausse totale pour 2021 se situe à 45,2 %, du jamais vu dans l’industrie de l’occasion, comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des autres. Selon l’analyste, les prix devraient se stabiliser cet automne pour revenir à la normale en 2022. Le prix des pièces ne semble pas avoir été affecté par la hausse. 

 Vous pourriez faire de bonnes affaires en vendant votre véhicule d’occasion, mais attention, il sera plus difficile d’en trouver un neuf, et vous paierez sans doute le gros prix. 

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Comment vendre soi-même son automobile?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer