Kandi, un nouveau constructeur chinois de voitures électriques, débarque aux États-Unis - Actualités

Nouvelles

Kandi, un nouveau constructeur chinois de voitures électriques, débarque aux États-Unis

Avec les K23 et K27, Kandi veut démocratiser la voiture électrique à l’échelle mondiale.

6 août 2020

Kandi

Les voitures électriques sont ici pour rester, ça, on le sait, mais jusqu’à présent, aucun constructeur d’automobiles ne nous proposait une voiture électrique du peuple. Certes, nos rabais gouvernementaux font en sorte qu’on peut se trouver derrière le volant d’une Tesla Model 3, d’une Chevrolet Bolt EV ou, encore, d’une MINI Cooper SE à prix intéressant, mais on est encore loin de la voiture électrique réellement abordable. Ce sera le constructeur chinois Kandi qui tentera de changer la donne.

Qui est Kandi ? Cette entreprise a été jusqu’à présent un fournisseur de batteries pour des marques de voitures électriques chinoises, plus précisément Geely, celle qui est derrière Volvo, Polestar et, plus récemment, Lotus. 

C’est la première fois que la marque tente de commercialiser sa propre gamme de voitures, qu’elle prévoit déployer à l’échelle mondiale. D’ailleurs, Kandi prévoit s’implanter sur le territoire américain pas plus tard qu’à la fin de cette année. Rien n’est toutefois encore confirmé pour notre marché.

On peut s’attendre à des citadines électriques ultra abordables ne dépassant pas les 24 000 $ US avant les rabais. La moins chère du duo serait la Kandi K27. Affichant le même gabarit que la Fiat 500, cette sous-compacte, alimentée par une batterie de 17,7 kilowattheures qui lui octroie une autonomie d’environ 160 kilomètres, ne coûterait pas plus que 13 000 $ US.

La K23, quant à elle, est un peu plus spacieuse et performante. Affichant des proportions comparables à celle d’une Honda Fit, sa batterie de 41,4 kilowattheures lui permet de parcourir jusqu’à 302 kilomètres et d’atteindre une vitesse de pointe de 112 km/h. Son prix de départ serait de 27 499 $ US avant les rabais applicables.

Chaque modèle verra sa batterie couverte par une garantie de 8 ans ou 100 000 kilomètres. Il est toutefois important de souligner que les Kandi K23 et K27 n’ont toujours pas encore été certifiées par l’EPA, ce qui signifie que leur autonomie pourrait changer une fois qu’elles seront commercialisées. La NHTSA n’a pas non plus encore soumis ces modèles à des tests de collision. 

Kandi se dit néanmoins prête à affronter le marché américain. Dès le 18 août prochain, les consommateurs pourront réserver leur exemplaire moyennant un dépôt remboursable de 100 $ US. 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Peut-on remorquer une voiture électrique derrière un motorisé?

Tag associé: Voitures électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer