Hécatombe de diesels chez GM et Ford - Actualités

Nouvelles

Hécatombe de diesels chez GM et Ford

GM retire de sa gamme 2020 les GMC Terrain et Chevrolet Equinox avec motorisation diesel. Ford suit avec le Transit Connect avant même qu’il n’arrive sur le marché.

Luc-Olivier Chamberland

15 juillet 2019

GMC

Les moteurs diesels ont leurs vertus, mais ne semblent pas convaincre les acheteurs. Conséquemment, GM retire le 1,6-litre turbodiesel des Terrain et Equinox 2020. Chez Ford, on ne se donne même plus la peine de faire homologuer le 1,5-litre prévu dans le fourgon Transit Connect.

Le but d’une motorisation au gazole est d’offrir une faible consommation de carburant et d’accorder beaucoup de couple. De manière générale, ce sont des attributs intéressants et invitants pour les consommateurs. Malgré ces faits, les acheteurs n’ont pas répondu à l’appel des GMC Terrain et Chevrolet Equinox équipés du quatre-cylindres 1,6 litre turbodiesel.

Le 1,6-litre de 137 ch et 240 lb-pi avait tout pour plaire, mais la direction soutient que la demande ne permettait plus de justifier son existence dans la gamme. Il faut dire que le prix de l’option avait de quoi rebuter bien des clients. En effet, pour une version LT du Chevrolet Equinox, le premium était de 4 200 $. Bien que le moteur soit compétent, ce surplus se défendait difficilement. À cela, on doit ajouter que les VUS compacts chez GM sont livrables avec deux autres possibilités mécaniques aux rendements intéressants : le 1,5-litre et le 2,0-litres turbocompressés.

À LIRE AUSSI : Ford F-150 XLT : Moteur diesel maintenant disponible

Chez Ford, on devait découvrir en cours d’année un nouveau quatre-cylindres de 1,5 litre turbodiesel dans le Transit Connect. Suivant l’absence d’intérêt chez les consommateurs, Ford a décidé de ne plus l’offrir en Amérique du Nord. En réalité, il n’a même pas eu le temps de recevoir ses cotes de consommation de Transports Canada! Techniquement, ce petit moulin devait arriver en début d’année 2019. Toutefois, comme c’est généralement le cas avec les moteurs diesels, un long délai s’en est suivi. Clairement, le 1,5-litre ne devait tout simplement pas répondre aux normes nord-américaines sévères d’émissions polluantes. Au lieu de forcer la note, Ford s’est résolu à abandonner le projet.

Dans le cas précis du Transit Connect qui est un fourgon commercial, l’apport du diesel avait beaucoup de sens du point de vue économique pour les propriétaires de grandes flottes.

Une situation idéale pour Mazda! Alors que les Américains se retirent du marché des véhicules à motorisation diesel, le constructeur japonais annonce l’arrivée immédiate du CX-5 Diesel. Après un retard de près de deux ans, ce petit 2,2-litres turbocompressé de 168 ch et 290 lb-pi de couple sera maintenant la seule offre du genre dans le segment.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer