GM transformera son usine d’Oshawa - Actualités

Nouvelles

GM transformera son usine d’Oshawa

Malgré cette initiative de la convertir en usine de pièces automobiles, plusieurs salariés perdront tout de même leur emploi à court terme.

Samuel Lessard

9 mai 2019

GM

Il y a maintenant près de six mois que General Motors a annoncé qu’il mettait fin à la production de certains modèles moins populaires. Cette décision a entraîné la fermeture de certaines usines, y compris celle d’Oshawa. Toutefois, l’entreprise vient de communiquer que la manufacture ontarienne sera convertie en usine de fabrication de pièces d’après-marché avec piste d’essai pour divers véhicules autonomes ou très avancés technologiquement.

À LIRE AUSSI : La fermeture de l’usine GM d’Oshawa cause l’annulation de plusieurs voitures

Pour mener à bien cette transformation, GM investira 170 millions de dollars canadiens. Cette somme permettra de préserver environ 300 emplois pour le moment, une mince consolation pour les quelques 2 600 travailleurs actuels qui perdront tous leur emploi lors de la fermeture de l’usine à la fin de 2019.

Le président du syndicat Unifor qui représente entre autres les travailleurs de l’usine d’Oshawa, Jerry Dias, a réagi en affirmant qu’il s’agissait d’une première étape pour la conservation des emplois. Selon lui, il y aura plusieurs autres opportunités d’embauche d’ici la fin de l’année puisque le constructeur transférera à Oshawa certaines de ses activités présentement effectuées ailleurs dans le monde.

Dans le communiqué de presse, GM précise que d’autres emplois pourraient être créés ou conservés en fonction de la demande qui s’imposera dans l’avenir. Pour le moment, il est convenu que les pièces produites à Oshawa seront principalement utilisées pour certains VUS, tels que le GMC Acadia, le Chevrolet Traverse et le Chevrolet Equinox.

Monsieur Dias estime qu’en gardant l’usine d’Oshawa fonctionnelle, il sera plus facile pour le constructeur d’y redémarrer la production d’un autre véhicule. C’est d’ailleurs la principale demande formulée par le syndicat depuis l’annonce de la fermeture de l’usine, en novembre dernier.

De son côté, Travis Hester, le PDG de GM Canada, a réitéré la volonté du constructeur d’inclure Oshawa dans sa vision à long terme. Pour l’instant, GM profite de l’occasion pour détailler les mesures qui viennent en aide aux travailleurs qui perdront leur emploi. Elles incluent un plan d’incitation à la retraite de même que l’instauration d’un centre d’aide à l’emploi nommé Jobs Action Center.

Concernant la piste d’essai pour véhicules autonomes ou technologiquement avancés, Hester a joué carte sur table. Il s’agit d’une piste construite sur un terrain de 55 acres qui comprendra deux lignes droites d’une longueur de 365 mètres chacune, reliées par deux courbes inclinées. Elle sera utilisée par les concepteurs qui travaillent aux centres de recherche et de développement techniques situés à Oshawa et à Markham.

Au même moment, Donald Trump a annoncé que GM planifiait de vendre son usine arrêtée de Lordstown, en Ohio, au fabricant de camionnettes électriques Workhorse. L’entreprise émergente souhaiterait y construire une camionnette commerciale entièrement électrique.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer