GM assemblera à nouveau des camions à Oshawa dès 2022 - Actualités

Nouvelles

GM assemblera à nouveau des camions à Oshawa dès 2022

L’assemblage de camions à l’usine de Oshawa en Ontario reprendra à la suite d’une entente entre GM et les travailleurs du syndicat Unifor.

6 novembre 2020

GM

Il y a maintenant près de deux ans que GM a annoncé la fermeture de six de ses usines en Amérique du Nord dans un effort de réduction des coûts reliés à la production de véhicules. L’usine d’Oshawa en Ontario avait en ce sens été durement touchée alors que près de 2 500 travailleurs canadiens avaient perdu leur emploi en 2019. Or, un nouveau revers vient de survenir alors que GM et le syndicat Unifor ont confirmé avoir une entente de principe incluant l’assemblage de camions pleine grandeur à la plus vieille usine de GM, créant des milliers d’emplois au Canada.

Il s’agit d’une grande victoire pour le syndicat Unifor qui représente des milliers de travailleurs de l’automobile en Ontario. Le plan inclus dans l’entente, qui demeure à être ratifiée par les travailleurs unis de l’automobile, comprend l’assemblage des Chevrolet Silverado HD et GMC Sierra HD de GM à partir de janvier 2022, avec l’ajout d’un second quart de travail en mars 2022 pour l’assemblage des camions de série 1500. Selon le président de Unifor, Jerry Dias, l’ajout d’un troisième quart de travail dès l’été 2022 afin de rencontrer la demande accrue pour les camions pleine grandeur est fort possible.

Usine d'assemblage d'Oshawa, en 2018

Selon ce qu’a avancé GM par voie de communiqué, entre 1 400 à 1 700 employés serait engagés pour la relance de l’usine, portant le nombre total d’employés entre 1 700 et 2 000. Si un troisième quart de travail devait démarrer, le total des personnes nécessaires monterait alors à 2 500 personnes, ce qui n’est qu’à 100 personnes du nombre d’employés qui étaient à l’emploi de GM lors de la fermeture de l’usine en 2019.

 

 

Usine d'assemblage d'Oshawa, en 2018

GM de son côté affirme que les ventes de ses camions pleine grandeur sont en hausse globalement, ce qui justifie l’augmentation nécessaire de la production. « Nous n’en construirons jamais assez », a lancé Mary Barra, présidente de GM, à l’occasion d’un appel conférence au sujet des profits enregistrés par GM.

Usine d'assemblage d'Oshawa, en 2018

Pour le redémarrage de l’usine, GM investira entre 1 et 1,3 milliard de dollars dans l’usine de Oshawa. Cette somme visera à moderniser l’usine avec un nouvel atelier de carrosserie et un module flexible pour assembler plus rapidement des camions selon les besoins des consommateurs. Un investissement de 105 millions sera aussi effectué à l’usine St.Catharines qui assemble des moteurs et des transmissions, de même qu’une somme de 500 000 $ au centre de distribution de Woodstock.

Usine d'assemblage d'Oshawa, en 2018

La participation des différents paliers de gouvernement n’a pas été annoncée, ni déclinée. Rappelons que Ford a conclu une entente pour la production de cinq véhicules électriques en Ontario, un plan qui comprend la participation du gouvernement fédéral pour une somme de 500 millions.

Pour le moment, aucune information quant à l’impact qu’aura la production de camions au Canada sur les autres usines de GM n’a été détaillée.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: La motorisation du GMC Sierra 1500 Elevation Duramax 2020

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer