FCA et PSA fusionnent - Actualités

Nouvelles

FCA et PSA fusionnent

La nouvelle entité sera détenue à 50 % par chacune de parties et devient le quatrième conglomérat automobile du monde.

Samuel Lessard

31 octobre 2019

DS/Jeep

Il y a environ 24 heures, on apprenait que FCA et PSA discutaient d’une possible fusion. Eh bien c’est fait : les deux parties se sont entendues pour créer une nouvelle entité détenue à 50 % par chacune des entreprises existantes, créant du même coup le quatrième groupe automobile, en termes de ventes, au monde.

À LIRE AUSSI : FCA et PSA parlent fusion

Selon le communiqué de presse, la nouvelle entité rassemblerait « les capacités étendues et croissantes des deux entreprises dans les technologies qui façonnent la nouvelle ère de la mobilité durable, notamment le groupe motopropulseur électrifié, la conduite autonome et la connectivité numérique ».

Ce nouveau groupe automobile sera dirigé par 11 personnes, dont 10 nominées à parts égales par PSA et FCA. Parmi les 5 nominés par FCA, il y aura l’actuel PDG du groupe italo-américain, John Elkann. Carlos Tavares, actuel PDG de PSA, agira à titre de nouveau directeur général pour le groupe.

Selon les estimations relayées dans le communiqué de presse, cette nouvelle entité devrait être intégrée à 80 % d’ici les quatre prochaines années, et conduire à des économies d’échelle de l’ordre de 2,8 milliards d’euros. Réalisées, entre autres, grâce aux achats et au développement de nouvelles technologies.

Non seulement le nouveau consortium atteindra des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules, il devrait générer un revenu estimé à 170 milliards d’euros avec un profit récurrent avoisinant les 11 milliards d’euros, basé sur les résultats de 2018.

Bonne nouvelle pour les travailleurs : aucune fermeture d’usine n’est à prévoir du côté de chaque entreprise. Du moins, pour le moment. 

Une offre de produits étendue

Plusieurs marques sont sous le giron de chacune des entreprises. Du côté de FCA, les noms comme Chrysler, Dodge, Jeep et RAM sont forts en Amérique du Nord et en Amérique latine, alors qu’Alfa Romeo, Fiat, Lancia et Maserati ont une bonne renommée en Europe. Alfa Romeo et Maserati sont également des marques de PSA qui évoluent dans une portion plus prestigieuse et luxueuse, ce qui permet à l’alliance de couvrir presque tout l’échiquier automobile.

Donc le Groupe PSA est bien établi en Europe. On n’a qu’à penser à Peugeot et Citroën, deux noms qui ont une histoire riche et une bonne part de marché sur le Vieux Continent. PSA détient également la marque de véhicules plus luxueux DS. Ces trois constructeurs ont été joints en 2017 par Opel et Vauxhall, deux appellations qui appartenaient à GM.

À LIRE AUSSI :
PSA achète Opel/Vauxhall pour 2.3 milliards
Citroën reviendrait en Amérique avec sa gamme DS?

Le rassemblement de toutes ces bannières permettra de « couvrir tous les segments de marché avec des marques emblématiques et des produits forts basés sur des plateformes rationalisées et une optimisation des investissements ».

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Une visite du musée Citroën en France!

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer