FCA et PSA parlent fusion - Actualités

Nouvelles

FCA et PSA parlent fusion

Une union qui ferait de ce nouveau constructeur le quatrième plus important au monde, derrière Volkswagen, Toyota et Renault-Nissan.

Samuel Lessard

30 octobre 2019

Peugeot/Chrysler

Ce n’est un secret pour personne : Fiat Chrysler Automobile (FCA) cherche – depuis longtemps – un partenaire d’affaires avec lequel s’associer. Après sa négociation avortée en juin dernier avec Renault-Nissan, voilà qu’un nouveau chapitre s’ouvre dans cette histoire. Le constructeur italo-américain a confirmé être en discussion avec PSA, cette entreprise française qui détient actuellement Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, au sujet d’une possible fusion.

Cette nouvelle a d’abord été révélée par le Wall Street Journal avant d’être confirmée par les deux parties.

Plusieurs scénarios sont étudiés en vue de cette potentielle association. Le premier impliquerait une fusion complète des deux constructeurs, ce qui porterait à la tête de l’entreprise nouvellement constituée Carlos Tavares, actuel PDG de PSA. Le président de FCA, John Elkann, deviendrait président de la société. 


RAM EcoDiesel 2020

D’autres options seraient également sur la table, comme une fusion partielle à l’image de ce qui était proposé avec Renault.

À LIRE AUSSI :
FCA retire son offre de fusion avec Renault
L'alliance Renault-FCA pourrait avoir une deuxième chance

FCA et PSA ont refusé de commenter cette nouvelle ou l’avancement des pourparlers.

L’union créerait un constructeur d’une valeur estimée à 50 milliards de dollars américains, ce qui en ferait un gros joueur autant en Amérique du Nord qu’en Europe. Avec environ 9 millions de véhicules construits chaque année, il deviendrait le quatrième en importance dans le monde, derrière Volkswagen, Toyota et Renault-Nissan.


Citroën Berlingo 2019

Peugeot a déjà confirmé son intention de revenir sur le marché nord-américain dès 2023. L’association du constructeur français avec un fabricant bien implanté ici – comme FCA – pourrait lui donner un avantage non négligeable et faciliter ses démarches sur le territoire.

À LIRE AUSSI :
Retour de Peugeot en Amérique du Nord : les 3008, 5008 et 508 envisagés

Ce n’est pas la première fois que FCA tente de s’associer avec un autre constructeur. Pas plus tard qu’en mai dernier, les discussions étaient bien entamées avec Renault-Nissan. Elles ont cependant cessé quand FCA a retiré son offre au mois de juin, prétextant un contexte politique contraignant en France qui ne favoriserait pas le succès des transactions de ce type.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER :
Pierre et Luc-Olivier plongent au cœur de la marque Peugeot en France.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer