Dodge : ça sent la fin pour le moteur Hellcat - Actualités

Nouvelles

Dodge : ça sent la fin pour le moteur Hellcat

Le PDG de Dodge admet que l’électrification des véhicules pourrait faire disparaître le moteur Hellcat.

1 février 2021

Guillaume Fournier

Pendant que l’industrie de l’automobile change de cap vers un monde entièrement électrique, Dodge compte pas moins de quatre saveurs de moteurs V8 dans sa gamme, sans compter les cinq véhicules mus par le fameux moteur Hellcat. Cependant, malgré cette attitude qui va à contre-courant des tendances actuelles, Dodge est bien consciente qu’elle devra un jour faire face à l’électrification. Selon son PDG, cette transition n’apportera que du bon à son entreprise.

C’est dans le cadre d’une entrevue accordée à CNBC que Tim Kuniskis, le grand patron de Dodge, a expliqué qu’il voit du positif pour l’avenir de la performance, et ce, même dans un monde tout électrique.

« Les jours du moteur V8 sont comptés, ça c’est certain. De toute manière, Il serait trop coûteux de le rendre légal dans un monde où les restrictions pour réduire les GES seront beaucoup trop sévères. Mais la performance associée à ce moteur ne va nulle part », a-t-il avoué lors de son entretien avec le média américain.

 



En effet, la technologie électrique nous a prouvé à maintes reprises qu’elle est capable de livrer une puissance et des accélérations bien au-delà de ce qu’on aurait pu imaginer avec l’essence. 

Dans ses explications, M. Kuniskis a pris le temps de rappeler les origines de la marque Dodge. Au tout début de l’entreprise, les frères John et Horace Dodge étaient hyper compétitifs en matière de performance. Leur premier véhicule proposait plus de chevaux que le Ford Model T. Cette promesse de toujours offrir plus de performance que la concurrence coule ainsi dans les veines de l’entreprise. Et Dodge n’a pas l’intention de se départir de ses valeurs dans un monde électrifié.

« Je vois un bel avenir pour le muscle car. Nous entrons dans l’ère 2.0 de la performance où nous pourrons extraire encore plus de puissance des nouvelles technologies. L’électrification représentera l’âge d’or pour les voitures sport. Comme lorsque l’injection a remplacé le carburateur, les adeptes de performance et de mécanique voudront installer des technologies électriques sous le capot de leur bolide, car il sera évident qu’elles seront beaucoup plus efficaces en compétition », explique Tim Kuniskis.

Avec la création de Stellantis, qui symbolise l’union entre FCA et PSA, il est évident que nous verrons beaucoup de changements au sein des marques Chrysler, Dodge, Jeep et Ram au cours des années à venir. D’ailleurs, lors du dévoilement du Jeep Grand Cherokee L, Jeep a rapidement parlé de la commercialisation prochaine d’un Grand Cherokee hybride rechargeable 4xe. La Fiat 500, désormais commercialisée en Europe seulement, est maintenant entièrement électrique, et sa plateforme pourrait se retrouver sous certains VUS Jeep prochainement. En outre, selon des rumeurs bien fondées, un Gladiator hybride rechargeable 4xe serait également dans les plans.

Dodge Charger SRT Hellcat

Pour ce qui du moteur Hellcat, ce V8 suralimenté de 6,2 litres demeure offert sous le capot des Dodge Charger, Challenger et Durango, ainsi que du Jeep Grand Cherokee Trackhawk et du Ram TRX. Le constructeur pourrait continuer de les commercialiser pendant quelques années encore question d’étirer la sauce au maximum. Il est toutefois écrit dans le ciel que ce moteur sera un jour remplacé par une technologie électrique beaucoup plus performante.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Dodge Charger SRT Hellcat Redeye 2021

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer