Des fourgons commerciaux électriques chez GM dès la fin de 2021 - Actualités

Nouvelles

Des fourgons commerciaux électriques chez GM dès la fin de 2021

GM se lancera dans l’électrification de véhicules commerciaux dès la fin de 2021. Le marché est trop important pour l’oublier.

GM

GM se tourne vers l’avenir des transports qui passe nécessairement par l’électrification. Avec une volonté de couvrir tous les secteurs de l’automobile, GM présentera vraisemblablement des véhicules commerciaux électriques d’ici la fin de 2021.

Il n’y a pas de doute que GM, sous l’égide de Mary Barra, est résolue à se tourner vers l’avenir. On le sait, cet avenir passe par l’électrification. Comme tout le monde, GM cherche les niches qui sont actuellement très peu exploitées pour y faire une percée et prendre l’avance sur la concurrence.

La plus récente cible de GM est nul autre que le segment des fourgons commerciaux. Le parc actuel de camions de GM dans cet univers date de la fin des années 1990. Ce sont donc des reliques d’une époque lointaine. On procède constamment à certaines améliorations, mais la base demeure encore et toujours la même. Malgré cette vieillesse évidente, les GMC Savana et Chevrolet Express demeurent des produits populaires. Pour cette raison et l’économie des coûts de production, GM continuera d’offrir ces produits malgré une volonté de modernisation.

 

 

GM sait très bien que Ford proposera en Amérique du Nord une version électrique du Transit d’ici 2022. On se devait donc de réagir, d’autant plus que Mercedes-Benz, avec sa gamme Sprinter, a les mêmes intentions à moyen terme. On doit ajouter à cela les entreprises émergentes dans le domaine de l’électrification des véhicules ; à titre d’exemple, Rivian qui se lancera dans l’action avec le soutien d’Amazon pour la production de 100 000 fourgons électriques.

Le segment des fourgons commerciaux est tout indiqué pour l’électrification, plus particulièrement dans les secteurs d’activité de la livraison et des entrepreneurs de petites et moyennes entreprises. D’une manière générale, ces véhicules sont appelés à couvrir des distances relativement courtes. L’autonomie devient donc un facteur moins important. 

Les rumeurs circulent quant aux différentes possibilités, mais certaines semblent s’imposer de plus en plus. On sait que le code de développement du véhicule porte l’appellation BV1, et que son arrivée est prévue à la fin de 2021 ou au début de 2022 en fonction des capacités de production. Il semble que le site d’assemblage soit aussi déjà déterminé : l’usine de Detroit-Hamtramck, le premier endroit où GM dédie sa production de véhicules électriques. En ce sens, GM investit actuellement 2,2 milliards de dollars américains pour assurer la conversion des lieux. Vraisemblablement, la chaîne de montage sera partagée avec la future camionnette GMC Hummer. Par conséquent, ce fourgon électrique serait aussi produit sous la bannière GMC Hummer.

En accélérant le pas, GM pourrait très bien entrer dans le marché avant que Ford, Rivian ou Mercedes-Benz ne percent dans le segment avec un véhicule électrique. En termes de stratégie, GM aurait un net avantage sur la concurrence et pourrait affirmer avoir créé la catégorie. Reste à voir si ses intentions se concrétiseront, mais une chose est certaine, il y a clairement un marché extrêmement rentable en attente d’une révolution électrique.  

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Les start-ups automobiles aiment les camions

Tags associés: Véhicules électriques, Fourgonnette électrique, Autonomie, Bornes de recharge, Circuit électrique, Recharge rapide, Batteries, EV

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer