Des concessionnaires ontariens ont tenté de poursuivre Tesla pour fausse publicité - Actualités

Nouvelles

Des concessionnaires ontariens ont tenté de poursuivre Tesla pour fausse publicité

Le Conseil ontarien du commerce des véhicules automobiles accusait Tesla d’afficher de faux prix sur son site internet.

26 février 2021

Caleb Gingras

Si vous êtes propriétaire d’un véhicule Tesla ou si vous avez récemment tenté d’en magasiner un par l’entremise du site web du fabricant, vous êtes bien au fait des pratiques du constructeur concernant le prix. En effet, Tesla affiche, outre le prix de vente du véhicule et les rabais applicables, combien d’argent vous pourrez ensuite économiser en frais d’utilisation. Aux yeux du Conseil ontarien du commerce des véhicules automobiles (OMVIC), cette pratique ne passe pas.

Le 4 mars 2019, l’OMVIC a envoyé une lettre à Tesla lui signalant qu’elle employait des tactiques malicieuses pour informer les consommateurs du prix de ses véhicules. Selon le Conseil, il s’agirait d’une fausse publicité. Dans sa lettre, l’OMVIC demandait à Tesla de modifier son site web et d’afficher « la vérité ».

Tesla Model S 2022

À titre de référence, Tesla affiche un prix d’achat de 52 990 $ pour une Model 3 Autonomie standard Plus. Le constructeur affiche ensuite toutes les économies qui suivent l’achat, y compris les rabais applicables, et inscrit au bas de la page le prix du véhicule après les économies potentielles.

Voici une capture d’écran affichant cette pratique.

Site internet de Tesla

Un va-et-vient entre l’OMVIC et Tesla a eu lieu jusqu’au mois de juin 2019 afin de négocier une meilleure façon d’afficher le prix de vente des véhicules en Ontario. Tesla a ensuite modifié la présentation du site web en ajoutant un menu affichant tout de même les économies potentielles au lieu de les supprimer de son site. Selon l’OMVIC, ce n’était pas suffisant puisqu’elle exigeait que Tesla retire complètement cette section. Le 6 juin 2019, l’OMVIC a donc déposé une poursuite pour obliger Tesla à mettre fin à cette pratique.

 



Selon l’OMVIC, « Tesla affiche des économies de carburant encore inexistantes avant même que le consommateur n’ait acheté le véhicule. Il s’agit d’information fausse et trompeuse ».

Pour défendre Tesla, Cara Clairman, présidente et directrice générale de l’organisme Plug’n Drive, qui fait la promotion des véhicules électriques, a agi à titre de témoin. Elle explique dans le document d’appel que, selon son expérience avec les véhicules Tesla et ses propriétaires, les promesses de Tesla en matière d’économies potentielles sont justes et précises.

Tesla Model Y 2020

Elle va même jusqu’à dire que les projections de Tesla sont conservatrices, et qu’il est possible d’effectuer encore plus d’économies que ce que le constructeur mentionne. À ses yeux, cette information est primordiale pour que les consommateurs puissent bien saisir les économies qu’ils effectueront en achetant un véhicule électrique.

Pour faire une histoire courte, l’OMVIC n’a pas gagné sa cause. Selon le juge, elle n’a pas été en mesure de déposer suffisamment de preuves démontrant que l’information de Tesla pourrait mal guider les consommateurs. Jusqu’à présent, aucun propriétaire d’un véhicule Tesla ne s’est plaint de cette pratique. La plainte a donc été annulée.

Et vous, croyez-vous que les promesses de Tesla en lien avec les économies potentielles représentent de la fausse publicité ? Ou servent-elles d’information essentielle à votre achat ?

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: On découvre le Tesla Model Y 2020

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer