Briggs & Stratton se place sous la protection de la loi sur les faillites - Actualités

Nouvelles

Briggs & Stratton se place sous la protection de la loi sur les faillites

Le constructeur de petits moteurs Briggs & Stratton doit plus d'un milliard de dollars à ses créanciers.

24 juillet 2020

Briggs & Stratton

Si vous possédez une tondeuse, un tracteur à gazon, un chasse-neige ou, même, un « go-kart », il y a de fortes chances que cette machine soit motorisée par Briggs & Stratton. Établi en 1908, le constructeur du Wisconsin est actuellement l’un des plus gros fournisseurs de petits moteurs à l’échelle mondiale, responsable de la production de quelque 10 millions de moteurs par année. Hélas, cette entreprise bien connue vient tout juste de se placer sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis.

Malgré un chiffre de production aussi élevé, Briggs & Stratton perd en réalité de grosses sommes d’argent depuis 2017, ayant accumulé une dette dépassant 1 milliard de dollars. De plus, la valeur boursière de l’entreprise est en déclin depuis 2004, passant de 40 $ l’action à seulement 0,80 $ au cours des 16 dernières années. Disons que la crise sanitaire n’a pas aidé la situation.

Ne croyez toutefois pas que la protection de la faillite signifie que Briggs & Stratton est morte, au contraire. Le chapitre 11 stipule que l’entreprise et ses créanciers doivent restructurer l’entreprise pour qu’elle redevienne profitable. D’ailleurs, son dossier de faillite inclut une offre de rachat de 550 millions de dollars venant de KPS Partners, l’investisseur privé derrière des marques comme TaylorMade et Life Fitness.

Spécialisée dans la gestion d’entreprises manufacturières, KPS Partners pourrait, en effet, donner un second souffle à Briggs & Stratton qui a récemment injecté des sommes importantes dans le développement de petits moteur électriques.

 



Mais Briggs & Stratton est surtout connue pour son fameux moteur de 5 chevaux, communément appelé le « five-horse Briggs ». Refroidi par air, ce moteur monocylindre a acquis une réputation de simplicité et de fiabilité remarquable qui lui permet de se retrouver au cœur d’un bon nombre d’appareils motorisés. À l’âge de 10 ans, j’apprenais moi-même à conduire un « kart » que mon père avait construit autour de ce moteur.

Le constructeur a même innové au début des années 80 en fabricant une voiture concept hybride à six roues, laquelle a été récemment présentée à l’émission Jay Leno’s Garage.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Inédits de la Cité de l'Automobile : les voitures de course

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer