Bientôt une taxe sur l'utilisation d'un véhicule électrique? - Actualités

Nouvelles

Bientôt une taxe sur l'utilisation d'un véhicule électrique?

Pas moins de 19 États américains, dont la Californie, imposent actuellement une taxe pour rouler en véhicule électrique.

19 mai 2021

Guillaume Fournier

Afin de remplacer l’argent perdu des taxes sur l’essence, certains États américains imposent, depuis 2019, une taxe sur l’utilisation d’un véhicule électrique. Au moment d’écrire ces lignes, pas moins de 19 États imposent une taxe du genre aux électromobilistes. Le Texas envisage d'être le 20e, avec des frais annuels pouvant aller jusqu’à 400 $ US.

Ces taxes servent directement à compenser les pertes de revenus observés depuis l’arrivée des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Rappelons que la taxe sur l’essence est une source de revenus importante pour l’entretien des infrastructures routières, tant aux États-Unis, qu’ici au Québec et au Canada. Les gouvernements doivent donc trouver des solutions afin de continuer à faire entrer l’argent, même dans un monde électrifié.

Bien que ces mesures n’aient pas encore été prises ici, il ne serait aucunement surprenant de voir un tel mécanisme s’enclencher chez nous, surtout au Québec, où l’adoption de la voiture électrique explose à un rythme presque exponentiel.

Chevrolet Bolt EV 2021

Le portrait de la situation aux États-Unis varie grandement d’une région à l’autre. Par exemple, tandis que le Colorado impose une surprime annuelle de 50 $ sur l’immatriculation d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable, le Texas y irait bientôt vers une taxe beaucoup plus agressive qui varierait entre 190 et 240 $ (US).

 

 

Si cette loi, dont le dépôt est prévu au mois de septembre prochain, est approuvée, les électromobilistes du Texas qui parcourent plus de 14 484 kilomètres (9 000 milles par année), pourront en prime se voir imposer une surtaxe annuelle de 150 $ sur le kilométrage.

Porsche Taycan Cross Turismo

Dans le cas du Texas, l’implantation d’une telle taxe permettra à l’État d’amasser pas moins de 37,8 millions de dollars et de rééquilibrer son budget annuel pour l’entretien de ses infrastructures.

Ces lois soulèvent toutefois quelques controverses. Selon l’organisme américain dédié aux véhicules électriques Plug In America, il est non justifié de taxer davantage les utilisateurs de VÉ. Rappelons que la taxe sur l’essence à l’échelle nationale des États-Unis s’affiche actuellement à une moyenne de 73 $ annuellement. L’organisme estime que la loi du Texas est exagérée et profite du fait que les électromobilistes n’achètent pas d’essence pour remplir ses coffres.

GMC Hummer EV

Maintenant, qu’en est-il des régions où des rabais gouvernementaux sont offerts pour l’achat d’un véhicule électrique ? Bien que le Texas ait stoppé ses programmes en janvier dernier, certains États, comme la Californie, continuent de subventionner les véhicules électriques tout en imposant une taxe d’utilisation annuelle de 100 $.

Il sera maintenant intéressant d’observer si le Québec et le Canada adopteront une loi du genre. Si c’était le cas, seriez-vous d’accord avec une telle taxe, et combien, selon vous, constituerait un montant raisonnable ?

 

POURRARIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pourquoi y a-t-il une taxe additionnelle sur les voitures de 40 000 $ et plus?

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer