Bientôt impossible de faire réparer votre véhicule ailleurs que dans une concession? - Actualités

Nouvelles

Bientôt impossible de faire réparer votre véhicule ailleurs que dans une concession?

Les ateliers indépendants lancent une pétition afin d’empêcher le contrôle de l’information de votre véhicule.

16 décembre 2020

AIA

Depuis des décennies, les propriétaires de véhicules ont le choix de faire effectuer l’entretien et les réparations de leur véhicule dans une concession, un atelier indépendant ou, même, de le faire eux-mêmes. Il semble que cet équilibre soit menacé puisque l’Association des industries de l’automobile du Canada, qui regroupe tous les ateliers indépendants, lance une pétition afin d’éviter que les constructeurs prennent le contrôle de l’information de votre véhicule tout en refusant de la partager.

Si un technicien pouvait aisément se connecter à l’ordinateur de votre véhicule afin d’en apprendre plus sur un problème, les technologies de télématique changent de plus en plus la donne. Les voitures neuves, pour la plupart, colligent des données et les envoient par transmission sans fil au constructeur d’automobiles et à lui seul, ce qui selon l’AIA, prive les techniciens et les mécaniciens de la possibilité de faire leur travail. Les constructeurs d’automobiles sont maintenant les seuls à avoir un accès direct aux données de votre voiture et à pouvoir les utiliser.

Selon ce qui est permis d’apprendre, d’ici 2022, 70 à 95 % environ des voitures neuves au Canada seront équipées de la technologie sans fil qui permet de recueillir et de communiquer de l’information détaillée sur les véhicules.

Votre voiture recueille de l’information sur :

-    La façon dont vous conduisez, y compris des éléments comme le système de direction, l’accélération et le freinage ;
-    Le moment où elle a besoin de réparations et d’entretien et ce qui doit être réparé ou entretenu ;
-    V otre position GPS ;
-  L’état du véhicule, notamment la consommation de carburant, les émissions de gaz à effet de serre, le nombre d’heures de fonctionnement du moteur ;
-    Votre vitesse et les conditions du freinage lors d’un accident.

L’Association a donc lancé la campagne Your Car. Your Data. Your Choice afin de sensibiliser les consommateurs et l’industrie. Le regroupement invite les gens à signer une pétition afin de faire pression sur les décideurs politiques pour qu’ils adoptent une législation garantissant que les propriétaires de véhicules conservent leur droit de choisir l’endroit où ils feront effectuer l’entretien et les réparations sur leur véhicule.

 

 

Selon l'association, l’industrie de l’automobile est confrontée à un très gros enjeu, celui de l’accès à l’information des voitures pour les réparations. En somme, les fabricants ne veulent plus que les ateliers indépendants comme Point S, Canadian Tire, NAPA et autres effectuent les réparations sur les véhicules. En réalité, ils veulent rapatrier les clients dans leurs concessions seulement. Selon l’AIA, c’est plus de 500 000 emplois qui sont menacés et ce monopole pourrait entrainer une hausse des prix pour le consommateur.

L’Association mentionne également que les conducteurs génèrent involontairement de nouvelles sources de revenus pour les constructeurs d’automobiles chaque fois qu’ils prennent le volant. Les vastes quantités de données allant du comportement du conducteur à la localisation par GPS pourraient être vendues à des tiers, y compris à des annonceurs, sans votre consentement ou à votre insu.

Ils estiment également que les conducteurs devraient exiger le droit à la transparence sur les données collectées dans leur voiture, y compris sur ce qui a été colligé, comment ces données ont été utilisées et avec qui elles ont été partagées.

Vous pouvez obtenir plus d’information et signer la pétition à cette adresse : https://vehicledataaccess.aiacanada.com/?lang=fr

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Comment s’assurer qu’un véhicule accidenté a été bien réparé?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer