Audi skysphere concept : la jonction du passé et du futur - Actualités

Nouvelles

Audi skysphere concept : la jonction du passé et du futur

Audi a maintenant un centre de design à Malibu, et, pour souligner l’événement, le constructeur dévoile le concept skysphere.

11 août 2021

Pour célébrer l’ouverture de son nouveau centre de design californien à Malibu, Audi dévoile le premier concept de 3 : le skysphere qui se veut à la fois un roadster et un cabriolet de grand tourisme. Bien sûr, électrique et autonome.

Dans l’effervescence de la semaine de l’automobile de Monterey, en Californie, Audi profite de cette vitrine pour annoncer l’ouverture de son premier « loft » de design à Malibu. Dans cette même foulée, l’entreprise en profite pour dévoiler le premier concept d’une série de 3, le skysphere  Fait étrange, Audi perçoit cette nouvelle génération de concepts comme étant des « dispositifs d’expériences ».

Horch 853 Sport Cabriolet

Regard dans le passé

Créé par le styliste en chef de Malibu, Gael Busyn, le skysphere tire son inspiration du passé pour ce qui est de la question des proportions. On se tourne vers le Horch 853 produit dans les années 1930. Par contre, l’avenir le façonne encore plus. Après tout, le skysphere se veut une projection dans le futur de l’automobile.

 

 

Audi Skysphere Concept 2021

Spectacle en lumière

Sans aucune commune mesure avec aucun autre concept Audi, le skysphere arrive avec nouvelle signature. La grille de calandre « Single Frame » recouvre maintenant l’ensemble de la devanture. Au sein même du composant noir, les éléments éclairants à DEL s’y cachent et changent au gré des différentes configurations ou modes de conduite.
Il s’étire sur 250 millimètres

Latéralement, le skysphere donne un autre spectacle avec ses jantes de 23 pouces, qui reprennent l’idée des roues en broches, mais dont l’orientation permet d’accroître le refroidissement du système de freinage régénératif. Tout juste derrière l’aile avant, une importante particularité, le véhicule peut s’allonger de 250 millimètres (9,8 pouces) en fonction du mode de conduite. Il passe donc de 4,94 à 5,19 mètres. Pour donner une idée des proportions, c’est l’équivalent d’une A5 qui s’étire pour devenir une A8L.

Audi Skysphere Concept 2021

Comme d’autres

À l’arrière, l’excentricité se poursuit avec un coffre qui s’étire en pointe, une configuration déjà vue sur nombre d’autres concepts par autant d’autres constructeurs comme le Mercedes-Maybach Vision 6. Ici, on retrouve une approche similaire à l’avant pour ce qui est de l’utilisation des DEL, mais ce qui attire l’attention, c’est le couvercle du coffre en verre.

Audi Skysphere Concept 2021

Avec ou sans pédales

Le skysphere offre naturellement la conduite autonome de niveau 4. En fonction des envies du conducteur, quand il opte pour le mode Sport, il jouit d’un environnement avec un volant traditionnel et toutes les aides et les assistances à la conduite. Il a même un pédalier pour le freinage et l’accélération. C’est dans cette forme que l’empattement est le plus court pour une conduite plus incisive.

Audi Skysphere Concept 2021

Si l’on veut se détendre, il suffit de passer sur le mode GT (Grand Tourisme). À ce moment, l’empattement s’étire pour offrir plus de confort. C’est toutefois dans la cabine que c’est le plus impressionnant. Tout se rétracte, le volant se glisse sous le tableau de bord, le pédalier se cache dans le plancher et l’instrumentation s’efface dans l’énorme écran de 55,7 pouces. Il ne reste plus qu’à regarder le paysage, écouter des films ou faire du télétravail. Audi soutient que le style général de la présentation intérieure s’inspire de l’époque Art déco notamment avec les lignes angulaires au plancher, mais aussi dans l’utilisation des matériaux. Dans le skysphere, on ne retrouve que des matières renouvelables comme du tissu en microfibre, du cuir synthétique et de l’eucalyptus.

Audi Skysphere Concept 2021

624 chevaux électriques

Sans surprise, ce concept propose une motorisation électrique. Le moteur situé à l’arrière développe une puissance de 624 chevaux et produit un couple de 553 livres-pieds. Ce cabriolet, comme dans les années 1930, n’est qu’une propulsion, pas de rouage intégral quattro ici. La batterie de 80 kilowattheures se situe aussi à l’arrière du véhicule, ce qui fait en sorte que 60 % des 1 800 kilos du skysphere sont appuyés sur le deuxième essieu. Malgré ce poids, il peut boucler le 0 à 100 kilomètres/heure en 4 secondes.

Audi Skysphere Concept 2021

Le skysphere est le premier de 3. Plus tard cette année arrivera la Grandsphere, une grande berline qui pourrait bien nous donner un aperçu de l’orientation de la prochaine génération de l’A8. Pour 2022, ce sera l’Urbansphere, un véhicule à hayon dont la configuration demeure toujours inconnue.

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer