Le Volvo 360c pourrait remplacer un jour le transport aérien - Actualités

Nouveaux modèles

Le Volvo 360c pourrait remplacer un jour le transport aérien

Le constructeur suédois a dévoilé son prototype 360c qui illustre la vision de la marque dans le domaine des solutions de rechange aux vols aériens de courte durée.

Vincent Aubé

6 septembre 2018

Volvo

Volvo vient de dévoiler son prototype 360c, un concept qui illustre la vision future de la marque pour un moyen de transport privé entièrement autonome et électrique. Ce prototype remplacerait même un jour le transport aérien, aux dires de la marque!

À LIRE AUSSI : D’où vient le problème de l’arrêt subit du moteur sur le XC90?

Le constructeur suédois met en lumière tous les inconvénients de l’industrie aérienne, notamment les files d’attente, la sécurité et les postes frontaliers. Bref, ce que propose Volvo, c’est de voyager à bord de sa propre cabine classe affaires tout en demeurant au sol. 

Le Volvo 360c n’offre même pas la possibilité aux occupants de prendre le volant puisqu’il n’y a aucune commande dans l’habitacle pour manœuvrer cette cabine sur roues. L’habitacle du 360c est imaginé dans ce cas-ci sous plusieurs formes, de la cabine avec lit au bureau roulant, au salon, sans oublier la salle de divertissement.

«L’industrie va changer dans les années à venir et Volvo devrait mener ce changement dans notre secteur», a déclaré Håkan Samuelsson, président et chef de la direction de Volvo Cars. «La conduite autonome nous permettra de franchir une nouvelle étape en matière de sécurité, tout en élaborant de nouveaux modèles commerciaux passionnants et en permettant aux consommateurs de passer du temps dans la voiture à faire ce qu’ils veulent », a-t-il ajouté.

Le constructeur ne s’en cache pas, son prototype 360c ne se mesure pas encore aux vols outre-mer, mais plutôt au segment des vols domestiques. Volvo affirme que son idée est une belle solution de rechange aux distances d’environ 300 km, ce qui nous pousse à croire que l’autonomie de ce véhicule autonome tourne autour de cette portée.

Volvo donne l’exemple du marché du transport aérien américain domestique qui accueille pas moins de 740 millions de voyageurs par année. La division suédoise est convaincue que les trajets comme New York – Washington DC ou Los Angeles – San Diego seraient plus simples si les voyageurs décidaient d’emprunter la voie terrestre pour se rendre à destination.

Pour l’instant, le Volvo 360c n’est pas entièrement autonome ; il ne détient donc pas le niveau 5 d’autonomie que tous les constructeurs visent à long terme. Si l’idée est bien accueillie par le public, Volvo pourrait bien détenir une partie de la solution au transport aérien local. Il est toutefois permis de se demander si un tel véhicule n’augmenterait pas la circulation urbaine.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer