Toyota Mirai 2022 : autonomie de plus de 600 km - Actualités

Nouveaux modèles

Toyota Mirai 2022 : autonomie de plus de 600 km

Toyota ne lâche pas le morceau avec l’hydrogène. La Toyota Mirai 2022 promet d’être plus performante et moins chère que sa devancière.

30 novembre 2020

Toyota

Même si l’infrastructure d’alimentation en hydrogène est encore embryonnaire, et si les véhicules électriques prennent de plus en plus de place dans le parc automobile, Toyota n’abandonne pas sa Mirai alimentée par une pile à combustible à hydrogène. La deuxième mouture du modèle, dont la version de production est prévue pour une commercialisation mondiale d’ici la fin de l’année, promet d’offrir plus d’autonomie, plus de puissance et surtout, un prix beaucoup plus alléchant de 20 %. Voici donc tous les détails à son sujet.

Dévoilée dans le cadre du Salon de l’auto de Los Angeles en 2019 à titre de prototype de préproduction, la Mirai 2022 présente un design visiblement plus élégant et racé, rappelant d’ailleurs certaines berlines de luxe de la division Lexus. Plus large de 7,1 centimètres et plus basse de 2,6 centimètres, cette nouvelle Mirai reposera sur l’architecture TNGA-L à propulsion du constructeur, soit la même plateforme que les Lexus LC et LS.

L’habitacle héritera de la même inspiration Lexus que son design extérieur ; il est donc beaucoup plus luxueux et plus moderne, affichant un poste de pilotage axé sur le conducteur et un affichage entièrement numérique, sans compter l’énorme écran central qui laisse présager l’avenir des systèmes multimédia chez Toyota.

 

 

C’est surtout sur le plan technique que cette Mirai s’éloigne de sa devancière. Grâce à une nouvelle pile à combustible, désormais plus compacte et repositionnée vers l’avant du véhicule (l’ancienne était située sous l’habitacle), la masse nette du véhicule sera mieux répartie, soit à 50/50, assurant ainsi une meilleure tenue de route. En plus d’être moins volumineuse, cette nouvelle pile est plus puissante, pouvant produire jusqu’à 128 kilowatts de puissance contre 114 pour l’ancienne.

Inévitablement, ceci permet également à la Mirai de nouvelle génération d’être un peu plus performante. Son moteur électrique, monté sur le train arrière, produira donc 180 chevaux, soit une augmentation de 30 chevaux par rapport au modèle actuel. Le couple passe toutefois de 247 à 221 livres-pieds.

Toyota en a également profité pour remplacer la batterie au nickel par une batterie au lithium-ion constituée de 84 cellules. Celle-ci est à la fois plus légère de 2,3 kilos mais aussi plus puissante, passant de 25,5 à 31,5 kilowatts.

Toutes ces technologies donnent une Mirai qui sera à la fois plus rapide, plus agile et plus raffinée, et qui présentera aussi une autonomie encore plus intéressante. Toyota promet jusqu’à 640 kilomètres avec un seul plein d’hydrogène, contrairement au modèle actuel qui ne se limite qu’à 500 kilomètres. Et bien que Toyota n’ait pas encore confirmé son prix officiel, ni statué si elle sera commercialisée chez nous, le constructeur promet une réduction du prix d’environ 20 %.

 

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Pourquoi ne couvrez-vous pas davantage les véhicules à hydrogène?

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer