Retour aux sources pour la Mercedes-Benz SL 2022 - Actualités

Nouveaux modèles

Retour aux sources pour la Mercedes-Benz SL 2022

Il fut un temps où la SL était LA sportive de la famille Mercedes-Benz. Après des générations d’embourgeoisement, elle fera un retour aux sources pour 2022.

28 août 2020

Produite sans interruption depuis 1954, la Mercedes-Benz SL Roadster en sera à sa septième génération avec l’introduction du modèle 2022. Au fil des ans, cette sportive de cœur s’est un peu embourgeoisée. Mercedes-Benz corrigera la situation en réduisant sa taille et en lui insufflant plus de dynamisme. 

Jusqu’à tout récemment, l’avenir de la SL n’était pas garanti. Ses ventes n’ont pas cessé de diminuer, comme les offres mécaniques d’ailleurs. Passablement plus grosse et bourgeoise que ses aïeules, la SL a perdu de sa sportivité et, surtout, de sa légèreté, l’une de ses caractéristiques d’origine.

Pour 2022, on découvre la stratégie de Mercedes-Benz. Avec l’abandon de la SLC l’an dernier, Mercedes-Benz libère de l’espace pour réduire la taille de la SL. Elle sera donc plus compacte que le modèle de la dernière génération. Pour assurer une plus grande sportivité, c’est la voie à suivre, d’autant plus qu’il y a également l’AMG GT Cabriolet dans les rangs. 

 

 

Bien qu’elle soit encore loin de la présentation officielle de sa SL, Mercedes-Benz nous dévoile quelques images d’essais des prototypes de la voiture. Chez Mercedes-Benz, on vise un retour aux sources, à l’origine même de la SL : ses tout premiers débuts en course automobile en 1952. La communication de l’entreprise ne laisse pas de place à d’autres interprétations : « La prochaine génération de la légendaire SL fait un retour à ses racines, à la compétition automobile de 1952. » On sait depuis un certain temps que le développement serait assuré en grande partie par les ateliers d’Affalterbach, la maison-mère d’AMG. La SL et la prochaine génération de l’AMG GT partageront la même plateforme et de nombreux composants techniques. De cette manière, on s’assure hors de tout doute que la sportivité sera au rendez-vous. Pour revoir le comportement routier de son roadster, Mercedes-Benz délaisse les laboratoires et les ordinateurs pour la route, là où la voiture se dévoile réellement. Les essais de prototypes se déroulent actuellement dans les campagnes allemandes, mais sans l’ombre d’un doute, ce n’est que le début.   

En matière de configuration, la SL abandonnera enfin la lourde quincaillerie de son toit rigide rétractable au profit d’une capote souple. Tant qu’à faire des rappels historiques, la SL aura deux sièges supplémentaires comme c’était le cas de la génération R107.

En termes de technique, la SL adoptera la plateforme MSA dédiée aux sportives à propulsion. Selon Mercedes-Benz, cette plateforme permet un équilibre entre le confort et la performance. En matière de mécanique, il n’y aura pas de grande surprise. Oubliez l’électrification ! De base, on verra la nouvelle génération de moteurs thermiques s’inviter sous le long capot. Le constructeur récupère le V6 turbocompressé de 3,0 litres qui développe une puissance de 429 chevaux. Par la suite, le V8 revient avec ses 4,0 litres qui pousseront 515 chevaux. Évidemment, AMG s’en mêlera avec la SL 63 et une puissance prévue de 604 chevaux. Enfin, elle fera un pas dans la modernité avec une hybridation rechargeable : la SL 73 qui produira aux environs des 800 chevaux. Nous verrons cette motorisation en grande première dans la nouvelle Mercedes-Benz Classe S. 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Mercedes-Benz, partie 1 : le berceau de l'automobile

Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides, Hybridation légère

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer