Mercedes-Benz Classe S 2021 : la reine des berlines repensée - Actualités

Nouveaux modèles

Mercedes-Benz Classe S 2021 : la reine des berlines repensée

Mercedes-Benz introduit une nouvelle génération la Classe S 2021, sa plus opulente berline. Haute technologie, luxe et confort la définissent.

2 septembre 2020

Mercedes-Benz

Les grandes berlines ont toujours une place spéciale dans l’histoire de Mercedes-Benz. Chaque nouvelle génération détermine l’avenir de la marque quant à l’intégration de haute technologies, d’innovations, de raffinement et de prestige. La Classe S W223 n’y fait certainement pas exception. 

Bien que les grandes berlines de prestige aient de tout temps fait partie de l’histoire de Mercedes-Benz, la Classe S n’existe que depuis 1972. Toutes les générations sans exception ont servi de vitrine technologique en matière d’accessoires et de sécurité. Avec la version 2021, connue sous le nom de code W223, le constructeur perpétue cette longue et riche tradition.

Sur le plan du design, l’approche se montre plus évolutive que révolutionnaire. Bien que la W223 soit certainement élégante, elle ne brise aucune règle en matière de style. À l’avant, la grille de calandre demeure proéminente avec ses décorations chromées. La partie inférieure du pare-chocs intègre aussi des accents de chrome, mais adopte plusieurs configurations en fonction de différents ensembles d’options, dont AMG. 

 

 

Les projecteurs avant sont de véritables œuvres d’art technologiques. Bien que ce soit toujours illégal au Canada, Mercedes-Benz est le premier constructeur à intégrer la possibilité de projeter des indications et des messages sur la route à partir des phares. Pour y parvenir, pas moins de 2,6 millions de pixels sont produits par les 84 DEL et les 1,3 million de petits miroirs qui composent les phares.

Pour le profil, la retenue est à l’honneur. Les lignes se montrent élégantes et souples, mais sans artifice. On reconnaît toutefois l’arche du toit propre à la S depuis quelques générations. Pour l’arrière, la forme des feux s’inspire directement des CLS et CLA avec leur configuration triangulaire. Là encore, la technologie s’invite avec des éléments éclairant aux diodes électroluminescentes organiques (OLED).

Dans l’habitacle, Mercedes-Benz repousse toutes les limites de la technologie avec une évolution du système multimédia MBUX. La présentation se fait à partir de deux écrans, l’affichage de l’instrumentation mesure 12,3 pouces, alors que l’écran central fait 12,8 pouces. On y retrouve absolument tout, même des accessoires dont on ne pouvait que rêver jusqu’à maintenant. Pour illustrer quelques composants qui constituent l’habitacle, voici quelques données : 17 moteurs pour la climatisation et le contrôle de la température, 30 haut-parleurs Burmester à haute définition, commande gestuelle pour l’ouverture du toit ouvrant, affichage tête haute en réalité augmentée, 10 programmes de massages différents, « Hey Mercedes » configuré en 27 langues et aussi le partage d’information entre les écrans avant et arrière.

Impossible dans un texte raisonnablement long de couvrir tous les accessoires. Il importe seulement de souligner que la nouvelle Classe S est la voiture la plus luxueuse et la plus technologiquement avancée actuellement sur le marché pour le confort et le bien-être de ses occupants.

En matière de sécurité, rien n’est laissé au hasard. Comme toujours, on profite de cette nouvelle génération pour arriver avec des innovations comme les premiers coussins gonflables frontaux pour passagers arrière. Bien que le Canada n’en profite pas immédiatement, il y a même l’E-ACTIVE BODY CONTROL qui peut soulever la voiture de 8 centimèetres. ’il y a imminence d’un impact latéral. De cette manière, on optimise la zone d’impact pour réduire le risque de blessure. L’ensemble des autres caractéristiques d’aides et d’assistance à la conduite connues actuellement sont aussi révisées pour en augmenter la précision et la rapidité d’exécution. 

Sur le plan de la mécanique, nous verrons éventuellement une collection de motorisations se pointer, que ce soit dans l’hybridation, l’hybridation rechargeable ou, encore, AMG. On ne connait toujours pas la date d’arrivée, mais on nous promet une version enfichable qui aurait jusqu’à 100 kilomètres d’autonomie électrique. Au lancement, le Canada aura droit aux S500 et S580. Le plus petit moteur, un 6-cylindres en ligne de 3,0 litres développe une puissance de 429 chevaux alors que le V8 de 4,0 litres atteint les 496 chevaux. Ces chiffres demeurent toutefois à confirmer quand on s’approchera de la date d’arrivée des modèles. Dans tous les cas, on utilise une aide électrique EQ Boost de même qu’une boîte de vitesses automatique à 9 rapports. Tous les modèles canadiens viennent de facto avec le rouage intégral 4Matic.

Impossible pour Mercedes-Benz de ne pas offrir des caractéristiques uniques dans le segment. L’une des nouveautés est le système à 4 roues directionnelles. Jusque-là, rien d’excitant, mais les roues arrière peuvent contrebraquer à plus de 10 degrés, ce qui est impressionnant. Cet accessoire permet de faire passer le diamètre de braquage sous les 11 mètres. De plus, considérant la taille de la berline, elle peut circuler plus facilement dans les espaces restreints.

Ce ne sont là que quelques éléments qui ont attiré notre attention. Impossible de faire part de toutes les nouveautés à bord de la Classe S 2021. Le communiqué de presse de Mercedes-Benz la concernant fait plus de 70 pages. Une chose est certaine, Mercedes-Benz a, encore une fois, tout mis en œuvre pour que sa berline de prestige demeure ce qu’elle a toujours été, une véritable vitrine technologique.  

 

 

Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides rechargeables, Hybridation légère

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer