McLaren 620R : directement de la piste à la route - Actualités

Nouveaux modèles

McLaren 620R : directement de la piste à la route

De la piste à la route, c’est à quelques détails près la stratégie derrière le développement de la nouvelle McLaren 620R. Largement inspirée par la voiture de course McLaren 570S GT4, elle peut maintenant circuler en toute légalité sur la voie publique.

10 décembre 2019

McLaren dévoile une dernière voiture avant la fin de l’année 2019. Il va s’en dire que la 620R s’adresse aux puristes de la haute performance et aux collectionneurs avec une production de seulement 350 unités.

McLaren s’est toujours inspiré de la piste dans la conception de ses voitures. La dernière preuve en liste est le dévoilement d’une autre version à partir de la Sport Serie avec la création de la 620R. Pour faire une histoire courte, nous pouvons résumer sa conception en disant qu’il s’agit d’une McLaren 570S GT4 légale pour la route. 

Cette 620R s'inscrit à la suite d’autres produits comme la Ferrari 458 Speciale ou encore la Lamborghini Huracán Performante, ce sont des bolides initialement faits pour la piste qui ont subit une conversion pour la route. Comme c’est la tendance pour ce type de véhicule, on arrive avec un design passablement plus civilisé que les véhicules dont ils sont dérivés. Un nouvel ensemble aérodynamique s’invite sur la 620R. Dans le lot, on note bien sûr un becquet et un diffuseur facilitant l’écoulement de l’air de même qu’un imposant aileron. Ce dernier produit une pression négative de 185 kg à une vitesse de 250 km/h. Sur le toit, la prise d’air termine le spectacle, mais il s’agit d’une onéreuse option. McLaren offre de « base » trois agencements de couleurs : noir Onyx avec des bandes oranges, blanc silice avec des bandes oranges et finalement orange McLaren avec bandes blanches. Si ces configurations ne cadrent pas, il est possible de passer par l’atelier de personnalisation MSO.  

Les pneumatiques reçoivent aussi une attention toute particulière. De « base », la 620R obtient des Pirelli P Zero R semi-slick. Par contre, moyennant quelques milliers de dollars, il est possible d’adopter des slicks 8 % plus larges. Bien évidemment, cette option s’adresse à ceux qui voudront aller faire quelques tours de piste à l’occasion. McLaren soutient qu’il s’agit de leur première voiture de route qui peut passer d’un ensemble de pneus à l’autre sans devoir être techniquement reconfigurée. Comme il se doit, considérant sa vocation, les freins de dernière génération en céramique-carbone s’invitent. Leur taille impressionne tout autant : 15,35 pouces à l’avant contre 14,96 pouces à l’arrière. 

Le bolide passe aussi sous le bistouri de l’allègement. Sa masse est réduite de 69 livres. Pour arriver à cette fin, on remplace bon nombre de composantes dans la voiture. Dans le lot, les poignées de portes intérieures sont maintenant des languettes et les palettes au volant cèdent le métal au profit de la fibre de carbone. Étant dérivé de la piste, on maintient les sièges aussi en fibre de carbone avec un harnet à six points d’ancrage.  

Bien que ces modifications soient essentielles, le cœur de la bête l’est encore plus. On reconduit le V8 de 3,8 litres dont la puissance atteint sous cette forme pas moins de 611 chevaux et 457 lb-pi de couple. On doit ce gain à la reconfiguration de l’unité de contrôle du moteur et de la turbocompression. La question nécessaire à l’achat : quel est son temps pour le 0-100km/h? À 2,9 secondes,  c’est 0,3 seconde de moins que la 570S. Pour le 0-200km/h? Tout juste au dessus de 8 secondes à 8,1. 

Les amateurs de performance et les collectionneurs devront faire vite puisque seulement 350 unités seront construites. Considérant son caractère exclusif, le prix suit. On parle de 299 000 $ en devise américaine. Bonne nouvelle, si vous faites vite, vous aurez votre bolide à temps pour l’été prochain puisque la production débute dès janvier 2020.  

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Luc-Olivier a poursuivi sa route chez McLaren

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer