Les fourgons EV Canoo : l’avenir de la livraison? - Actualités

Nouveaux modèles

Les fourgons EV Canoo : l’avenir de la livraison?

Les services de livraison de courte distance auront bientôt une solution d’affaire tout électrique à leur portée grâce aux fourgons Canoo MPDV1 et 2.

28 décembre 2020

Tout ce qui touche les transports est appelé à s’électrifier, y compris les fourgons commerciaux. La start-up californienne Canoo dévoile une gamme de produits destinés aux entrepreneurs mais, surtout, à la livraison.

Il est bien connu que la livraison de colis est très polluante en raison des arrêts et des départs fréquents des fourgons, des accélérations vives pour gagner quelques secondes chaque fois. Ce sont des produits qui, en termes de mécanique, sont quotidiennement malmenés. Afin de réduire l’empreinte écologique de vos prochains colis livrés sur votre parvis, Canoo présente une nouvelle gamme de fourgons électriques.

On découvre les MPDV1 et MPDV2, autrement connus sous l’appellation Multi-Purpose Delivery Vehicle 1 et 2. Canoo s’attaque ainsi au segment des fourgons commerciaux qui assurent des livraisons locales et de courte distance. Le MPVD1, dont le toit affiche une hauteur de 6,2 pieds, est le plus petit de la famille avec un volume intérieur de 5 663 litres. Sa capacité de charge va de 698 à 898 kilos (de 1 540 à 1 980 livres) en fonction de la batterie sélectionnée.

 

 

Pour ce qui est du MPDV2, on partage exactement la même configuration mais, cette fois, avec un toit dont la hauteur intérieure atteint 8,4 pieds. Dans son cas, considérant le poids supérieur, la capacité de charge est plus basse et se situe entre 599 et 798 kilos (de 1 320 à 1 760 livres). Ce qui impressionne toutefois, c’est le volume intérieur qui peut atteindre 12 742 litres. En termes de format, cela situe le MPDV2 entre les Mercedes-Benz Sprinter à toits bas et élevé et à empattement de 144 et de 170 pouces. Toujours à titre comparatif, la capacité de charge des Mercedes-Benz Sprinter nommés précédemment sont passablement plus élevées, allant de 1 705 à 1 890 kilos (de 3 759 à 4 167 livres) avec la motorisation Diesel.  

En regardant les chiffres de performances, on comprend que les Canoo favorisent les travaux plutôt légers que lourds. En termes d’esthétique, on voit que la fonction prime notamment avec un aménagement intérieur à une seule place et à des parois latérales verticales. Le fait d’intégrer les batteries au sein même du plancher et de n’avoir aucune contrainte mécanique permet d’optimiser l’aire de chargement.

En matière de mécanique, Canoo propose une puissance de 200 chevaux et un couple de 236 livres-pieds. L’entreprise soutient que trois tailles de batteries seront livrables, soit 40/60/80 kilowattheures. Toujours selon l’entreprise, l’autonomie maximale pourrait atteindre jusqu’à 370 kilomètres. Pour ce qui est du temps de recharge, on parle ici de 28 minutes pour récupérer 80 % de l’autonomie. Pour l’instant, on ne connaît pas les prix officiels, mais Canoo vise une tarification de base de 33 000 $ US pour le MPDV1. Si tout va bien, la gamme de fourgons commerciaux de Canoo devrait apparaître sur les routes étatsuniennes au cours de l’année 2023. Canoo a confirmé que le début de production sera pour les États-Unis. Sans spécifier de date, Canoo a confirmé vouloir vendre sa gamme de produits au Canada. 

Canoo ne sera pas seule dans son monde. Mercedes-Benz a annoncé que la prochaine génération du e-Sprinter sera livrable au Canada. Ford a aussi confirmé l’introduction d’une version électrique du Transit. Et enfin, on sait que l’entreprise Amazon a largement investi dans Rivian pour la conception de 100 000 fourgons électriques de livraison.

Tags associés: Véhicules électriques, Fourgonnette électrique, Autonomie, Batteries
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer