La prochaine GT-R sera la voiture la plus rapide du globe - Actualités

Nouveaux modèles

La prochaine GT-R sera la voiture la plus rapide du globe

Le designer en chef de Nissan, Alfonso Albaisa, a déclaré que la prochaine GT-R serait la voiture la plus rapide de la planète.

Vincent Aubé

16 juillet 2018

Nissan

La Nissan GT-R a légèrement évolué au fil du temps depuis son arrivée sur nos routes en 2008, mais il n’en demeure pas moins que la supervoiture japonaise est mûre pour du changement. D’ailleurs, la présentation du prototype GT-R50, un projet conjoint entre la maison de design Italdesign et Nissan, démontre que la marque veut poursuivre cet engouement envers sa plus rapide et plus désirable voiture.

À LIRE AUSSI : Nissan présente le véhicule concept TITAN Surfcamp

Au moment d’écrire ces lignes, le constructeur n’est qu’au tout début de la phase « développement », ce qui veut dire que la plateforme de la prochaine GT-R n’est probablement même pas prête de manière définitive. Mais, comme l’a appris la publication britannique Autocar à l’occasion du Festival de la Vitesse à Goodwood la semaine dernière, la prochaine GT-R sera « la super voiture sport la plus rapide de la planète », si on se fie aux dires du designer en chef de la marque, Alfonso Albaisa.

De plus, le principal intéressé a indiqué que le prototype haut en couleur imaginé par Italdesign n’était pas un avant-goût de la prochaine version de la voiture. Il a également affirmé que la balle était dans le camp des ingénieurs à l’heure actuelle et que le design de la voiture viendrait après que l’architecture et tout l’aspect technique aient été confirmés. Bref, il est encore permis d'espérer quelque chose qui ressemble à ce prototype dévoilé en 2015 pour le jeu vidéo Gran Turismo.



Pour l’instant, la décision d’électrifier ou non la voiture n’a pas encore été prise. La prochaine GT-R sera-t-elle hybride ou non? Il est trop tôt pour spéculer à ce niveau. « […] nous sommes définitivement en train d’élaborer une nouvelle plateforme et notre but est simple : la GT-R doit être la voiture la plus rapide de sa catégorie. Elle doit dominer sur la piste. Et elle doit jouer la carte de la technologie avancée; mais ça ne veut pas dire qu’elle doit obligatoirement être électrique ».

Il sera intéressant de voir quelle sera la direction finale pour le design de la voiture, tout comme le choix de motorisation. Comme le suggère la publication britannique, la motorisation hybride qui avait été implantée dans le projet LMP1 GT-R en 2016 dans le cadre du WEC (World Endurance Championship) pourrait servir de base pour la GT-R R36. Ce prototype de course qui n’a jamais pris part à une aucune épreuve faisait appel à un V6 biturbo de 3,0-litres de cylindrée, une solution déjà utilisée chez Infiniti sous le capot de la berline Q50 et du coupé Q60.

Ce qui est certain, c’est qu’il faudra attendre encore quelques années avant l’arrivée de cette nouvelle GT-R, au début de la prochaine décennie au plus tôt.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer