La nouvelle Classe A, hybride rechargeable - Actualités

Nouveaux modèles

La nouvelle Classe A, hybride rechargeable

Mercedes-Benz passe à l’électrification partielle de sa gamme avec l’A250e.

Luc-Olivier Chamberland

20 août 2019

Mercedes-Benz

Le Québec a beau faire des efforts pour assurer l’électrification de ses transports, encore faut-il que les consommateurs aient une vaste sélection de véhicules à leur disposition. Mercedes-Benz électrifie partiellement sa nouvelle Classe A, mais le Canada passe son tour. Une option de moins pour les acheteurs d’ici.

Suivant le lancement de l’actuelle génération de la Classe A, Mercedes-Benz adopte l’approche de la défunte Audi A3 e-tron avec une technologie enfichable. La voiture a tout pour plaire à la clientèle québécoise avec son format compact et la possibilité d’une version à hayon.

À LIRE AUSSI : Autonomie décevante pour le VUS électrique Audi e-tron
À LIRE AUSSI : Mercedes-Benz : Le retour de la CLA 45
À LIRE AUSSI : Mercedes-Benz délaissera le diesel au profit des hybrides
À LIRE AUSSI : Mercedes-Benz Classe A dévoilée : Elle viendra au Canada

D’ailleurs, Mercedes-Benz met un point d’honneur à ne pas modifier l’apparence esthétique de ses véhicules hybrides. La carrosserie est donc identique à la gamme régulière. Seule particularité : on retrouve une ouverture sur les deux ailes arrière, une pour l’essence et l’autre pour le branchement.

La base mécanique vient d’un petit quatre-cylindres de 1,3 litre d’une puissance initiale de 158 chevaux avec couple de 184 lb-pi. Étant hybride, elle reçoit une motorisation électrique de 101 ch/221 lb-pi de couple. Au cumul, la vélocité de l’A250e impressionne : 215 chevaux et 332 lb-pi de couple. Considérant sa taille, le rendement sera au rendez-vous. Mercedes-Benz clame un 0-100 km/h de 6,6 secondes pour la version à hayon, contre 6,8 secondes pour la berline.

C’est surtout l’autonomie qui est le nerf de la guerre quand il est question de voitures électriques et rechargeables. Dans le cas de l’A250e, une généreuse pile de 15,6 kWh prend place derrière la banquette arrière. Selon l’annonce de Mercedes-Benz, la berline obtient une liberté 100 % électrique fondée sur le mode d’évaluation WLTP entre 61 et 69 kilomètres. Pour la A250e à hayon, on perd un seul kilomètre. Avec un chargeur de 7,4 kW, Mercedes-Benz soutient que la recharge de 10 % à 100 % peut se conclure en 1 h 45 min. Pour les plus pressés, 80 % de la régénération peut s’accomplir en seulement 25 minutes.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :
Luc-Olivier présente une Mercedes-Benz C300 4MATIC d’occasion.

   
               
Tags associés: Véhicules électriques, Véhicules hybrides rechargeables, Autonomie
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer