La Chevrolet Cavalier va-t-elle revenir? - Actualités

Nouveaux modèles

La Chevrolet Cavalier va-t-elle revenir?

Une application de GM auprès du Bureau des brevets et marques des États-Unis pointe vers le retour de la Chevrolet Cavalier dans un avenir indéfini.

Vincent Aubé

4 avril 2019

Chevrolet

Le constructeur cherche-t-il à dépoussiérer ce nom bien connu des automobilistes d’ici? C'est que voyez-vous, General Motors a rempli une application auprès du Bureau américain des brevets et marques (U.S. Patent and Trademark Office) pas plus tard que le 27 mars dernier. GM, qui a enregistré les noms « Cavalier » et « Chevrolet Cavalier », en est à son deuxième enregistrement de nomenclatures, le premier remontant au mois de septembre 2015.

À LIRE AUSSI : GM investit 300 millions de dollars et annonce l'arrivée d'un autre modèle électrique

Pourtant, l’annulation de la Chevrolet Cruze plus tôt en 2018 laissait croire que les intentions du géant américain étaient de prioriser tout ce qui porte la mention utilitaire… au détriment de ces voitures traditionnelles. Rappelons qu’en plus de la Cruze, GM a mis fin aux Chevrolet Volt, Buick LaCrosse et Chevrolet Impala, ainsi qu'aux Cadillac XTS et CT6. 

Cette procédure de réservation de noms et de propriétés est chose courante dans l’industrie automobile, mais tout de même, le retour à l’avant-scène de Cavalier fait jaser, surtout depuis que des noms comme Blazer et Tracker (pour le marché chinois) refont surface.

Chevrolet pourrait-il imiter son concurrent Mitsubishi qui a carrément réutilisé le nom Eclipse pour un véhicule utilitaire? Verra-t-on un autre multisegment du nom de Cavalier dans un avenir rapproché? Au moment d’écrire ces lignes, tout est encore possible.

La Chevrolet Cavalier a définitivement marqué le paysage nord-américain de 1982 à 2005. La compacte s’est déclinée en plusieurs formats, allant du coupé à la berline, sans oublier la familiale, le coupé fastback, le cabriolet et la sportive Z24.

En 2016, le nom Cavalier est toutefois revenu au sein de la marque au nœud papillon, pour le marché chinois. D’ailleurs, au sud de la frontière américaine, le marché mexicain a lui aussi été choisi pour accueillir la berline Cavalier depuis l’année-modèle 2018, remplaçant du même coup la vieillissante Chevrolet Sonic. Chevrolet prépare-t-il le même genre de stratégie pour les États-Unis?

Ce n’est pas impossible, mais bon. Seul le temps pourra nous éclairer sur la probabilité de revoir une Chevrolet Cavalier moderne sur nos routes.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer