Dodge dévoile deux versions Widebody de la Charger - Actualités

Nouveaux modèles

Dodge dévoile deux versions Widebody de la Charger

Dans le but de mousser la popularité de la Charger, Dodge lui administre le même traitement qu’il a fait subir au Challenger 2019, c’est-à-dire l’élargissement de la carrosserie.

Samuel Lessard

27 juin 2019

Dodge

La Dodge Charger telle qu’on la connaît ne date pas d’hier. Dans le but de raviver la flamme des consommateurs, Dodge amène deux énièmes versions de sa berline pleine grandeur : les Charger SRT Hellcat Widebody et Charger Scat Pack Widebody.

Chelsea, Michigan – Vous aurez compris que la modification la plus significative de ces deux versions repose dans l’élargissement de la carrosserie. En effet, l’ajout de renflements des ailes, combiné aux composantes de suspension modifiées et aux roues plus larges, permet de « gonfler » la berline d’environ 9 cm (3,5 pouces).

Ces améliorations ne sont pas seulement esthétiques, elles ont un impact direct sur la tenue de route. Avec sa suspension raffermie de 32 %, ses barres stabilisatrices plus grosses et ses roues de 20 pouces, la Hellcat Widebody parcourt un circuit de 2,1 milles en un temps plus rapide – de 2,1 secondes – que la Hellcat régulière qu’elle remplace, selon les dires de FCA.

À LIRE AUSSI : Dodge présente la Charger SRT Hellcat Octane

Le reste des données de performance est similaire à la version non élargie. Elle est propulsée par le même V8 Hemi surcompressé de 6,2 litres qui produit l’impressionnante somme de 707 chevaux et un couple de 650 lb-pi, boulonné à une automatique à huit rapports. Avec cette cavalerie, la Charger SRT Hellcat Widebody abat le 0-96 km/h en 3,6 secondes, et atteint la vitesse de pointe de 315 km/h, ce qui en fait la berline la plus rapide du monde. Toujours selon le constructeur, le ¼ de mille est franchi en 10,96 secondes.

Malgré sa motorisation plus modeste, la Scat Pack Widebody n’est pas en reste. Son moteur V8 Hemi atmosphérique de 6,4 litres produisant 485 chevaux et 475 lb-pi de couple, annexé à sa transmission automatique à huit rapports, lui autorise un 0-96 km/h en 4,3 secondes, alors que le ¼ de mille demande 12,4 secondes. L’élargissement de sa carrosserie permet une amélioration de 1,3 seconde par rapport à la Scat Pack régulière, et cette donnée a été recueillie sur le même circuit de 2,1 milles.

Les deux bolides sont équipés d’une direction à assistance électrique et d’une suspension adaptative, ce qui permet au pilote de choisir parmi trois modes de conduite : Street, Sport et Track. Le contrôle de lancement (Launch Control) et le verrouillage des roues avant pour faire patiner les roues sont également de série, histoire d’impressionner la galerie en toute facilité. Les deux Charger Widebody sont également bien équipés en matière de freinage, avec des disques deux pièces Brembo de 15,4 pouces à l’avant incluant des étriers à six pistons, et des étriers à quatre pistons à l’arrière.

Ces deux modèles arriveront chez les concessionnaires début 2020. Il sera toutefois possible de les commander en 2019, au courant de l’automne prochain. Les détails des versions canadiennes seront disponibles sous peu.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER : 

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer