BMW M8 Gran Coupé 2020 : jusqu'à 617 chevaux - Actualités

Nouveaux modèles

BMW M8 Gran Coupé 2020 : jusqu'à 617 chevaux

BMW complète la trilogie avec la présentation de la M8 et de la M8 Competition, deux monstres qui flirtent avec les 600 chevaux.

Luc-Olivier Chamberland

10 octobre 2019

BMW

La réplique de BMW face à la Mercedes-AMG GT quatre portes ne s’est pas fait attendre puisqu’il présente la version à quatre portes de la M8 avec ses 592 et 617 chevaux.

Ce n’était plus un secret, BMW allait introduire une version M de la nouvelle Série 8 Gran Coupé. Quelques mois d’attente après les modèles coupé et cabriolet, c’est maintenant au tour de la quatre-portes profilée de se dévoiler.

Suivant à la lettre les améliorations de ses deux sœurs, la M8 Gran Coupé propose des pare-chocs entièrement revisités pour une allure plus agressive. Dans le lot des éléments distinctifs, on note la grille de calandre peinte en noir et des prises d’air plus volumineuses.

À LIRE AUSSI : 
Jusqu’à 617 chevaux pour les BMW X5M et X6M 2020 
Pas de familiale M chez BMW 
La BMW Série 8 obtient ses 4 portes

Au profil, ce sont les jantes de 20 pouces exclusives à la version qui attirent l’attention, tout comme les rétroviseurs à l’apparence passablement plus fine. Au niveau du toit, histoire d’alléger la bête et d’abaisser son centre de gravité, on obtient, comme pour la M5, un pavillon en fibre de carbone renforcé de plastique. Un becquet aérodynamique s’invite à l’arrière tout comme un diffuseur qui intègre les quatre pots d’échappement. Étant dans les hautes sphères de BMW et de M, on peut également ajouter plusieurs groupes d’accessoires et d’options, dont des accents de fibre de carbone un peu partout sur la carrosserie.

Dans la cabine règne la tendance habituelle pour la division M. La fibre de carbone est appliquée un peu partout. De plus, on retrouve des sièges et un volant M, en plus d’un levier de transmission unique à la M8. Comme dans toutes les voitures de la Série 8, BMW intègre ses plus récentes technologies, notamment l’instrumentation entièrement numérique de 12,3 pouces et l’écran du système multimédia à 10,25 pouces. Ce dernier vient évidemment avec la dernière génération du programme iDrive, de huitième génération.

Mécaniquement, le constructeur a tout naturellement pigé sous le capot des autres modèles M de haute performance récemment introduits, dont les X5M et X6M. De base, il s’agit d’un V8 biturbo de 4,4 litres produisant 592 chevaux et un couple de 553 lb-pi. Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports Steptronic configurée par M. Le rouage intégral est offert de série, mais pour l’agrément, on favorise toujours le train arrière. Selon BMW, cette version « de base » de la M8 Gran Coupé, lorsqu’elle est équipée de l’ensemble M Driver, peut boucler le 0-100 km/h en seulement 3,3 secondes.

Si cela n’est pas assez, ce qui sera certainement le cas pour certains, il y a aussi la version Competition qui se joint à la gamme. La même motorisation est récupérée, mais la puissance grimpe à 617 chevaux, alors que le couple reste à 553 lb-pi. La Competition permet de retrancher 0,1 seconde au 0-100 km/h.

Au-delà de la force des moteurs, BMW et M se sont assurés que pratiquement toutes les composantes techniques de la voiture soient revues. Sont apportés dans les modifications un système de freinage plus performant et des suspensions adaptatives entièrement revisitées avec, notamment, des barres stabilisatrices plus fermes. Le différentiel de même que la direction reçoivent aussi un traitement spécial pour optimiser la performance et le rendement dynamique de la M8.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :
L’essai éclair d’une BMW M5 2018.

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer