Audi rafraîchit le Q7 pour 2020 - Actualités

Nouveaux modèles

Audi rafraîchit le Q7 pour 2020

L’intérieur subit les plus grands changements alors que l’extérieur reprend quelques éléments de la A6 et du Q8.

Samuel Lessard

26 juin 2019

Audi

« Lentement, mais sûrement » : c’est la devise derrière toute évolution de design chez Audi. Le Audi Q7 ne fait pas exception et reçoit quelques coups de crayon pour 2020, qui modifient légèrement ses lignes pour l’harmoniser avec le reste de la gamme du constructeur.

L’inspiration provient – sans surprise – de modèles plus récents. L’imposante grille avec six barres verticales chromées provient directement de la A6 Allroad, alors que le bas du pare-chocs avant, de couleur contrastante, n’est pas sans rappeler celui du Q8 – le VUS coupé dérivé du Q7.

Bien peu de changements sont à noter quand on observe le profil du Q7, si ce n’est de l’ajout de renflements dans le bas de caisse, à proximité des puits de roue. Finalement, une bande de chrome est ajoutée à l’arrière entre les deux feux redessinés, rappelant justement la partie arrière de la A6 de nouvelle génération.

À l’intérieur, de plus grands changements s’opèrent. Le tableau de bord du Q7 2019 est, pour ainsi dire, remplacé directement par celui du Q8. Tous les contrôles passent par le fameux système à deux écrans, maintenant si cher à Audi; on manipule le système multimédia sur l’écran supérieur, alors que l’écran inférieur donne accès aux commandes de climatisation et différents réglages du VUS.

Le Q7 2020 est équipé techniquement pour s’accrocher au bitume. Pensons notamment à l’ajout d’une barre stabilisatrice électromécanique à l’arrière et d’une direction aux roues arrière, deux dispositifs qui sont désormais optionnels. Ils se joignent à la suspension pneumatique adaptative maintenant recalibrée – elle aussi en option – et au rouage intégral quattro, de série. D’entrée de jeu, les Européens auront droit à deux moteurs diesels, engins qui n’ont aucune chance de se retrouver chez nous. Ces deux mécaniques sont équipées d’une forme d’hybridation légère avec batterie 48 volts, diminuant la consommation d’essence d’environ 0,7 litres/100 km. Ils seront suivis par un moteur à essence et finalement, par une version hybride enfichable.

À LIRE AUSSI : L’Audi SQ8 reçoit le V8 diesel du SQ7

Cependant, aucun détail par rapport aux mécaniques qui seront offertes chez nous. Il y a toutefois de fortes chances que le même V6 turbo qu’on retrouve dans le Q8 vienne remplacer le V6 surcompressé du Q7 actuel. Il demeure aussi possible que le V6 turbo avec hybridation légère qu’on retrouve dans la A6 fasse son chemin jusqu’au Q7.

Le Q7 2020 est attendu en Europe pour la mi-septembre et arrivera probablement au Canada quelques mois après.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer