720 chevaux pour l’AMG GT Black Series 2021 - Actualités

Nouveaux modèles

720 chevaux pour l’AMG GT Black Series 2021

Mercedes-AMG revient avec un Black Series sur la GT. Un monstre exclusif d’une puissance de 720 chevaux.

16 juillet 2020

Mercedes-Benz

Nous n’avions pas vu de Black Series depuis quelques années, mais l’attente n’a pas été vaine. On découvre maintenant le père de tous les Mercedes-AMG, le Coupé GT Black Series avec ses 720 chevaux.

Comme on s’y attendait, le Mercedes-AMG Coupé GT Black Series ne fait pas dans la dentelle en matière d’allure. AMG a retravaillé la voiture d’un pare-chocs à l’autre en s’inspirant des courses GT3 et GT4. L’avant se montre particulièrement dynamique avec une grille de calandre béante évasive à la base. Cette dernière est encadrée par des volets aérodynamiques ainsi que d’un becquet réglable en fonction du type de conduite. De cette manière, le Black Series optimise son taux de pénétration dans l’air.

Le capot est aussi au cœur de l’action. Entièrement fabriqué en fibre de carbone, il intègre des prises et des sorties d’air. On crée ainsi une alimentation en air et on favorise une pression négative supplémentaire, toujours dans une optique de performance. AMG n’en a pas terminé avec la fibre de carbone, le toit y passe aussi avec une configuration a deux renflements de même que les jupes latérales et le hayon.

 

 

Les jantes sont un spectacle en soi. Comptant 10 branches chacune, elles mesurent 19 pouces à l’avant contre 20 à l’arrière. AMG les chausse de Michelin Pilot Sport Cup 2 R, des pneus qui figurent parmi les plus dynamiques et les plus adhérents actuellement sur le marché.

À l’arrière, les améliorations se poursuivent avec un énorme aileron en deux pièces aussi fait de fibre de carbone. Considérant les capacités du modèle, l’aileron se règle automatiquement en fonction de la vitesse ou manuellement selon les besoins du conducteur.

En bas de caisse, un imposant diffuseur noir en fibre de carbone s’impose. On retrouve également deux paires de pots d’échappement de grande taille. Pour compléter la tournée extérieure, AMG amincit la lunette du véhicule. Au compte, en ajoutant le nombre de modifications sur la carrosserie, AMG soutient que la pression négative excède les 882 libres quand on roule à 250 km/h.

Dans l’habitacle, on retient l’essentiel de ce que l’on connaît du Coupé GT. On reconduit l’esprit, mais l’habillage se montre plus distinctif. On obtient de facto des surpiqûres sur les sièges, les portières et le tableau de bord. Le recouvrement se fait majoritairement de cuir nappa et de suède. La structure des sièges est, elle aussi, en fibre de carbone. Détail intéressant, les poignées des portières sont abandonnées au profit de simples languettes. AMG ajoute une molette jaune dans le tableau de bord qui gère le niveau d’intervention du système de motricité. À 9 niveaux, le premier sert quand les conditions sont difficiles, alors que le dernier débride complètement la voiture pour un maximum de plaisir au volant.

Pour les Européens qui voudront exploiter les capacités de leur bolide en piste, AMG offre l’option Track qui intègre un siège comportant des ceintures de sécurité en harnais à 4 points, un extincteur d’incendie de même qu’une cage de protection en titane. Tristement et contre toute attente, cette option ne sera pas livrable en Amérique du Nord. 

L’esthétique est certainement importante, mais ce qui importe le plus se trouve sous le capot. On reconduit le V8 biturbo de 4,0 litres. Lourdement modifié, il intègre entre autres un vilebrequin à plat, une caractéristique plutôt rare dans l’industrie. Il bénéficie aussi de nouveaux arbres à cames, de collecteurs d’échappement plus performants de même que d’un système de lubrification à carter sec. Bien évidemment, les turbo sont plus imposants. Au compte, la puissance passe de 577 à 720 chevaux. Pour ce qui est du couple, il passe de 516 à 590 livres-pieds. Le tout est marié à une boîte de vitesses automatique à 7 rapports à double embrayage.

AMG apporte plusieurs autres améliorations techniques. Dans le lot, on obtient des freins en céramique carbone, des suspensions adaptatives, un vecteur de couple, des barres antiroulis passablement plus imposantes. Afin d’augmenter la rigidité structurelle et alléger le bolide, le tunnel de transmission est construit en fibre de carbone.

Pour ce qui est des chiffres, il y a de quoi s’amuser. AMG annonce un 0 à 100 kilomètres/heure en 3,2 secondes et un 0 à 200 sous les 9 secondes. Pour ce qui est de la vitesse de pointe, elle est bien évidemment totalement illégale au Canada à 325 kilomètres/heure.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer