Véhicules électriques : échouer son permis de conduire en raison du système de régénération - Actualités

Insolite

Véhicules électriques : échouer son permis de conduire en raison du système de régénération

Un conducteur s’était vu donner la mention échec en raison du système de régénération de son véhicule électrique.

2 décembre 2021

Tesla / KPBIX

Les véhicules électriques n’ont pas fini de changer notre relation avec l’automobile. Un jeune conducteur de la région de San Francisco s’est vu initialement donner la mention échec lors de son examen en vue l’obtention de son permis de conduire. Le coupable ? Le système de régénération de sa Tesla.

L’histoire a été relatée par la station locale KPIX. Bryce Rosenblum, un jeune apprenti conducteur s’est rendu au département des véhicules moteurs (DMV) afin de subir son examen de conduite. Selon son récit, alors qu’il n’avait même pas quitté le stationnement, l’instructeur lui a mentionné à deux reprises que la voiture, une Tesla Model 3, s’arrêtait seule, sans qu’il appuie sur la pédale de frein. L’instructeur a à nouveau relaté la chose quand le véhicule s’immobilisait seul avant les panneaux d’arrêt.

Il faut savoir que plusieurs véhicules électriques et hybrides disposent d’un système de régénération qui, quand on relâche l’accélérateur, s’active et récupère l’énergie pour la retourner aux batteries. Le tout a comme effet de ralentir le véhicule, dans la majeure partie des cas, il est presque possible de conduire d’un seul pied sans jamais toucher au frein.

 


Le conducteur a ensuite poursuivi son test d’une manière normale en effectuant toutes les étapes pour enfin se faire dire qu’il avait échoué le test. La raison énoncée par l’instructeur est qu’il n’avait pas utilisé le frein pour ralentir le véhicule, ne l’utilisant seulement qu’une fois à l’arrêt.

Le jeune conducteur lui a expliqué la situation et il lui a mentionné qu’à aucun moment, il ne lui avait demandé de désactiver le système de régénération. Il a ensuite demandé ce qu’il aurait pu faire pour éviter cette situation, l’instructeur lui aurait répondu de passer son examen au volant d’un véhicule à essence plutôt qu’électrique.

Bryce Rosenblum s’est ensuite adressé au département des véhicules pour obtenir plus d’explications. Questionnés par le journaliste de KPIX, ces derniers ont annoncé qu’ils avaient revu l’examen et ils ont décidé de donner la note de passage au conducteur.

L’agence a aussi publié une note destinée à ses instructeurs afin de préciser certains détails concernant les véhicules électriques et hybrides. Ces derniers ont été avisés que le critère d’utilisation du frein ne devrait pas être à lui seul un motif suffisant pour faire échouer un étudiant qui passerait son examen au volant d’un véhicule équipé d’un système de régénération.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pourquoi mon système de freinage d'urgence automatique ne fonctionne plus?

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer