SSC Tuatara à 508,7 km/h : nouveau record du monde de vitesse - Actualités

Insolite

SSC Tuatara à 508,7 km/h : nouveau record du monde de vitesse

SSC reprend une fois de plus des mains de Bugatti la couronne du record de vitesse pour une voiture de production avec une marque de 508,7 kilomètres/heure.

20 octobre 2020

SSC

Ça y est, on a maintenant passé la barrière des 500 kilomètres/heure avec une voiture de production, la SSC Tuatara. Elle bat le record de la Bugatti Chiron Super Sport 300+ en atteignant les 508,7 kilomètres/heure. 

L’histoire se répète. En 2007, SSC avait battu le record de vitesse de la Bugatti Veyron en atteignant 410 kilomètres/heure au volant de l’Ultimate Aero TT. À cette époque, la Veyron détenait le record à 408 kilomètres/heure. Treize ans plus tard, SSC arrache une fois de plus à Bugatti le record du monde vitesse pour une voiture de production. Jusqu’à maintenant, c’était la marque de 490,48 kilomètres/heure de la Bugatti Chiron Super Sport 300+ qui devait être battue. Rien pour impressionner SSC, la Tuatara a dépassé les 500 kilomètres/heures, à 508,7.

Incontestablement, c’est le record. Non seulement est-ce plus véloce que la Chiron Super Sport 300+, mais c’est également la toute première fois qu’une voiture destinée au public passe la barre des 500 kilomètres/heure. Autre point extrêmement significatif, contrairement à la Bugatti, la SSC a fait les choses dans les règles de l’art, c’est-à-dire enregistrer la vitesse dans les deux directions sur un même circuit. On se souvient que Bugatti avait refusé de faire le chemin inverse, raison pour laquelle le record était même contesté par plusieurs.

 

L’exploit a été réalisé sur une route fermée pour l’occasion dans le Nevada. En suivant cette règle de faire l’exercice dans les deux sens, SSC a donc obtenu la vitesse moyenne de 508,7 kilomètres/heure (316,11 milles à l’heure). Il faut toutefois savoir que la Tuatara a atteint une pointe à 532,7 kilomètres/heure. Si SSC avait retenu la même méthode que Bugatti, c’est la vitesse qui aurait été annoncée. SSC et le pilote anglais Oliver Webb ne voulaient aucune contestation, la méthode reconnue d’y aller dans les deux sens a donc été favorisée.

Oliver Webb soutient que lui et la voiture pouvaient aller encore plus vite : « Dans de meilleures conditions, je sais que j’aurais pu aller plus vite. Alors que j’approchais des 530 kilomètres/heure, la voiture accélérait toujours à un rythme de 32 kilomètres/heure au cours des 5 dernières secondes. La voiture avait toujours de la puissance. Ce sont les vents transversaux qui ne m’ont pas permis d’aller chercher la limite de la voiture. » L’aérodynamisme est central pour ce genre de véhicule, tout particulièrement dans le cadre de cette épreuve. La SSC Tuatara présente un coefficient de traînée de 0,279.

Plusieurs partenaires ont collaboré à la conception du bolide. D’abord, on doit le design de la voiture au talentueux styliste Jason Castriota qui avait notamment travaillé à la création du concept PhoeniX 2011 de SAAB. Pour la motorisation, c’est l’équipementier Nelson Racing Engines qui a fourni le V8 biturbo de 5,9 litres à vilebrequin à base plate. Quand le moteur est alimenté au carburant E85, il pousse une cavalerie de 1 750 chevaux. Si l’on opte pour un indice d’octane de 91, étonnamment, la puissance tombe alors à 1 350 chevaux. Pour ce qui est de la boîte de vitesses automatique à 7 rapports, la supervision de la conception a été assurée par l’entreprise italienne AutoMac Engineering. Bien sûr, la fabrication de la SSC Tuatara se fait aux États-Unis dans l’État de Washington. Parlons prix : on frise les 2 millions de dollars, ce qui constitue une véritable aubaine par rapport à la Bugatti Chiron Super Sport 300+ ! 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer